4 choses à savoir sur Running up that hill, le tube de Kate Bush qui cartonne grâce à Stranger Things

LONDRES, ANGLETERRE - 19 AVRIL : la chanteuse anglaise Kate Bush se produit sur scène au London Palladium dans le cadre de sa tournée européenne le 19 avril 1979. (Photo de Pete Still/Redferns)

Discrète, la chanteuse Kate Bush est sortie du silence pour commenter le regain de popularité de son tube. (Photo de Pete Still/Redferns)

la sortie Depuis la dernière saison en date de “Stranger Things”, la chanson “Running up that hill” de Kate Bush caracole à nouveau en tête des charts. Une nouvelle vie pour un morceau chargé d’histoire, qui a marqué les années 80, et qui revient au goût du jour.

Il suffit parfois de pas grand-chose pour redonner de la popularité à un morceau que l’on a remplacé passé de mode. TikTok le prouve au quotidien avec différents challenges, qui ont permis à des morceaux de Ma romance chimique ou encore de Fleetwood Mac de toucher une nouvelle audience. Mais en ce qui concerne Kate Bush, c’est à Netflix qu’elle doit le reprendre d’intérêt pour le tube des années 1980 “Running up that hill”. Présent dans un épisode de la série “Stranger Things”, le morceau a su séduire les jeunes téléspectateurs qui l’écoutent en boucle depuis plusieurs jours.

Vidéo. La nouvelle saison de «Stranger Things» bat tous les records

Une chanson d’amour un peu particulière

Lors de la sortie du morceau en 1985, Kate Bush avait expliqué que sa chanson racontait “l’histoire d’une relation entre un homme et une femme. Ils s’aiment énormément, et le pouvoir de leur relation va leur poser problème. Cela va créer des insécurités. Le morceau explique qu’ils pourraient changer de corps pour se mettre à la place de l’autre comprendre, ils pourraient mieux se et oublier leurs problèmes.”

Kate Bush n’aimait pas le titre de la chanson

À l’origine, le morceau ne devait pas s’intituler “Running up that hill”, mais “Deal With God”. Cependant, son label a décidé de changer le titre, persuadé que les radios refusaient de diffuser une chanson avec le mot “Dieu” dans le titre. Un choix largement regretté par l’autrice et l’interprète, qui a cependant accepté le changement : son album précédent avait peu fonctionné, et elle voulait absolument que sa chanson soit entendue sur les ondes. Une bonne décision, puisque “Running up that hill” est devenu le plus gros succès de Kate Bush aux Etats-Unis.

Une reprise marquante en 2007

Ce n’est pas la première fois que le tube de Kate Bush connaît un regain d’attention. En 2007, le morceau est repris par le groupe britannique Placebo pour son album “Covers”, et cette version est utilisée dans le long-métrage “Daybreakers”, un film de vampires avec Ethan Hawke et Willem Dafoe sorti en 2010. La reprise avait remporté un franc succès, et déjà à l’époque, bon nombre d’auditeurs et d’auditrices s’étaient tenues à la version originale.

L’émotion de Kate Bush

Face au succès incroyable du morceau ces derniers jours, que ce soit sur les réseaux sociaux, les plateformes de streaming ou encore les plateformes de téléchargement, Kate Bush a accepté de sortir du silence. Discrète, la chanteuse ne s’exprime que rarement, et a expliqué sur son site officiel qu’elle était particulièrement émue et heureuse de voir une nouvelle génération découvrir ce morceau. Elle tient donc à remercier la série “Stranger Things” : “On y entend la chanson Running Up That Hill, qui goûte à une nouvelle vie grâce aux jeunes fans qui aiment la série, tout comme moi. Grâce à ça, Courir en haut de cette colline se retrouve dans les classements à travers le monde et est entrée dans les charts du Royaume-Uni à la huitième place. C’est tellement génial. Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu la chanson.”

A LIRE AUSSI

>> Stranger Things sur Netflix : pourquoi Eleven avait des difficultés à parler

>> Stranger Things : Millie Bobby Brown sait commenter la série se termine et elle a peur !

>> Stranger Things saison 4 : nos 7 théories sur la suite avant la diffusion de la partie 2

A voir également : Kate Bush retrouve le sommet des charts grâce à « Stranger Things »

Leave a Reply

Your email address will not be published.