Alain Delon : pourquoi il n’a pas assisté aux obsèques de Romy Schneider

Interrogé par nos confrères du Journal du Dimanche, Alain Delon a dévoilé la raison pour laquelle il n’a pas souhaité assister aux obsèques de Romy Schneider. L’acteur se confie aussi sur les derniers instants de vie de celle qu’il a aimée.

Cela fait 40 ans que Romy Schneider nous a quittés. A cette occasion, le Journal du Dimanche a demandé Alain Delon, qui a été l’un de ses compagnons. S’il évoque sa relation avec l’actrice avec beaucoup de tendresse, le père d’Anthony Delon est également revenu sur les obsèques de Romy Schneider auxquels il n’a pas participé. Il en dévoile ainsi la raison : “Je ne voulais pas être la cible des photographes, c’était du voyeurisme. Je suis allé me ​​soulager sur sa tombe quelques jours plus tard, pour être seul avec elle sans personne”, confi-t-il.

S’il ne s’est pas rendu aux obsèques, Alain Delon a tout de même été présent lors des derniers instants de vie de Romy Schneider : “Je suis allé la veiller chez elle, je lui ai écrit une lettre que j’ai souvent lue depuis à la télévision. J’ai pris une photo d’elle morte sur son lit que je garde dans mon portefeuille : Romy à l’ air de dormir d’un sommeil profond… Elle est magnifique, je la regarde souvent”, dévoile-t-il avec pudeur. Alain Delon est également revenu sur la fin de sa propre vie, lui qui est encore affaibli par son AVC.

Alain Delon : “Je veux surtout avoir la paix”

Amer, l’acteur peint un portrait bien triste de notre société : “Je lis la presse tous les jours,.Ce qui se passe ne me réjouit pas, c’est un enchaînement d’informations sinistres. Tous les jours, il y a un scandale, une viole, une tuerie d’enfants.Ne me dîtes pas que le monde est heureux ! Je trouve que la vie est devenue insupportable, elle ne me fait plus beaucoup envie“. Quant à ses propres obsèques, Alain Delon n’est sûr de rien : “Je rejoindrai peut-être ma mère, enterrée à Bourg-la-Reine. Ou bien ailleurs. Je ne sais pas encore. Je veux surtout avoir la paix. Je n’ai pas peur de mourir. C’est normal, on y va tous. Mais j’ai peur de souffrir. Je ne veux pas finir dans un lit d’hôpital”. Comme à son habitude, il a été très cash.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Leave a Reply

Your email address will not be published.