Avec ses 500 watts et son light show, l’enceinte high power de Muse est-elle taillée pour réussir vos fiestas?

Le DJ, c’est vous ! Avec son enceinte haute puissance « DJ M-1958 »la société Muse propose un appareil complet pour ambiancer vos soirées. 500 watts de puissance, façade Full LED, lecteur Bluetooth, USB et même CD… cette « Coffret Fête »avec laquelle la rédaction de « 20 Minutes » a monté le son, mérite-t-elle de nous accompagner sur le dancefloor ?

Du Bluetooth au CD, l'enceinte High Power »M-1958 DJ» de Muse prête à jouer tous nos sons.
Du Bluetooth au CD, l’enceinte High Power »M-1958 DJ» de Muse prête à jouer tous nos sons. – MUSE

Du Bluetooth au CD

On a vu ce type d’enceintes arriver sur le marché il y a déjà quelques années, notamment chez Sony, JBL et LG. C’est le genre d’appareil dans lequel on hésite souvent à investir. Pourtant, alors que les liens du Covid sont enfin desserrés, on a une envie folle de faire la fête ! Vendue 279 euros, l’enceinte « M-1958 DJ » produite par Muse prétend nous aider et arriver fort à proposer à quelques jours de la Fête de la musique et des fiestas de l’été.

Déballé, l’appareil en impose. Mesurant 80,9 x 30 x 24,9 cm pour 10,4 kg, l’enceinte dispose de poignées de transport, mais aussi de roulettes pour être déplacée comme une simple valise. Dommage que Muse n’ait pas été jugé bon de l’assortiment d’une housse de protection.

On en comprend vite le fonctionnement. Branchée sur secteur, il n’y a plus qu’à sélectionner sa source audio depuis les touches sur le dessus de l’enceinte ou depuis la télécommande : Bluetooth, USB, AUX, FM et même lecteur CD. La totale. Il est aussi possible de lui raccorder une guitare et un micro filaire (fourni) : deux prises jack sont placées à l’arrière.

Une façade Full LED pour un vrai spectacle de lumière

Signe particulier : contrairement à de nombreuses autres, la façade de l’enceinte « M-1958 DJ » est Full Led. Ainsi, un véritable tapis de minuscules ampoules tapisse l’avant de la machine. A l’essai, l’effet est bluffant, mais aussi… un peu frustrant. Si l’on peut modifier (mais aussi interrompre) l’affichage aux mille et une nuances de couleurs, ses possibilités s’avèrent finalement assez limitées. Seulement quelques options d’affichage plus ou moins lumineuses sont proposées. On est ici loin de certaines enceintes Sony du même type qui, à l’aide d’une application, permettent de personnaliser totalement son spectacle de lumière.

L'enceinte High Power «M-1958 DJ» de Muse, payée à 279 euros.
L’enceinte High Power «M-1958 DJ» de Muse, payée à 279 euros. – MUSE

Les effets lumineux restent cependant très dynamiques (et ponctués par les éclairs du stroboscope en façade). Ils s’opèrent au rythme des sons joués. Attention, seules les touches de volume sur le dessus de l’appareil sont rétroéclairées, ce qui peut être un peu contraignant pour utiliser l’enceinte dans une salle obscure.

Un micro avec effets

Les 500 watts diffusés par les quatre haut-parleurs font entendre leur voix. Comme nous l’avons constaté lors de nos essais, la « M-1958 DJ » est largement suffisante pour mettre le feu dans une pièce de taille confortable. Le son proposé reste certes assez convenu, sans signature musicale particulière, mais les basses que l’on convoite pour ce type d’engin sont ici très confortables et rythment avec un sacré tempo les écoutes.

On peut d’un clic changer de source et passer d’un morceau aimé dans son téléphone à un autre logé sur un CD. De son côté, le micro filaire (dont on peut moduler la puissance sonore) est lesté de quelques effets vocaux : écho, voix féminine, de robot… On imagine les gosses s’en donner aussi à cœur joie pour apporter leur petite touche personnelle au déhanchement de leurs aînés… Et ces derniers aboutissent à la tentation d’un karaoké.

Prestation sérieuse et prix serré

A l’arrivée, l’enceinte « R-1958 DJ » de Muse remplit sa mission première : nous aider à nous amuser. Ses quelques limites techniques (on peut également citer l’absence de batterie pour l’utiliser à l’extérieur) n’altèrent pas une prestation globale remboursée, pour un prix de vente bien étudié (279 euros). A ce prix, on en trouve des plus petites et plus discrètes comme la Sony MHC-V02 (150 watts, 179 euros) ou des plus puissantes comme la LG Xboom ON5 et ses 1800 watts qui permettent également de mixer ses fils (299 euros), mais sans façade Full LED…

Entre les deux, la « R-1958 DJ » fait le job adapté et peut parfaitement convenir aux apprentis DJ qui sommeillent en nous.

Leave a Reply

Your email address will not be published.