Bodeg’Arts 2022 à Châtenoy le Royal. Les conditions météo ont joué les trouble-fêtes.

Après 2 ans de pandémie, c’est le temps qui a gâché cette édition 2022 du Bodeg’Arts organisé par la Banda Desperados.

Ce samedi 25 juin avant l’ouverture, c’était la grande effervescence sur le terrain pour terminer la préparation des stands, jeux, snack, buvette, etc…

Tous dans le même effort pour la même cause : 2 jours de fête !

Tout était prêt pour accueillir les groupes musicaux et le public sur l’ancien terrain de foot derrière la salle des fêtes. Cette année un seul lieu réunissait les bandas, le marché artisanal des producteurs locaux, les exposants, les jeux et, en soirée du samedi, les convives pour un repas en musique sous le chapiteau.

La quarantaine de bénévoles étaient dans les starting-blocks, chacun à sa place et c’était parti pour 2 jours de fête.

Public et la première banda Fiesta Eusébienne de Côte d’Or étaient au rendez-vous ce samedi après-midi à l’ouverture du festival. L’ancien président de la bande Desperados Laurent Balaguer, chargé de la coordination et du suivi de la partie musicale du festival, a accueilli les groupes. Sont arrivés ensuite la bande de Combronde, les Patauges Cuivres coiffés d’une belle casquette jaune.

L’ambiance démarrait fort avec des échanges musicaux très rythmés des 3 bandas, histoire de bien chauffer le public avant la réception et le repas, sous l’énorme chapiteau, des 350 personnes qui avaient réservé.

Les jeux pour les enfants, le château gonflable, les exposants, tout un panneau proposé, de quoi divertir les visiteurs. Malheureusement, les aléas de la météo sont venus perturber simplement la fête et une grande partie du public est partie, seuls sont restés ceux qui avaient réservé leur repas. La fête a continué sous le chapiteau avec, en ouverture de programme l’orchestre et un ballet incessant de plats entre le stand de la buvette et le chapiteau.

L’auditoire attendu avec impatience la musique festive des bandas.

C’est sous un chapiteau en liesse que s’est poursuivie la soirée et une partie de la nuit. Vers les minuits la bande Desperados est montée sur scène pour le plus grand plaisir des convives bien à l’abri de l’orage sous le chapiteau.

De la musique et encore de la musique jusque très tard dans la nuit.

Le dimanche devait être l’appotéose de cette fête avec, en plus des bandes du samedi, les Los Bricolos et la Fanfare de Demigny pour animer le festival. Un apéritif musical offert par la municipalité, en présence de Vincent Bergeret maire de la ville et d’élus, a regroupé une assez bonne assemblée sous le chapiteau.

Apéro concert par les bandas avec la remise du souvenir aux bandas par Arnault Baconnet.

Il a également présenté l’équipe organisatrice dont la présidente Florence Cottier. Avant de passer au repas, pour terminer cet apéritif il a invité toutes les bandes à se réunir pour jouer trois morceaux en commun.

La boutique, lieu où les personnes pouvaient s’approvisionner en Bodercoin, a fonctionné à plein régime comme la buvette et le snack.

Le temps n’était toujours pas de la partie privée cette fête du nombreux public attendu, ce qui n’a pas empêché les visiteurs présents de profiter durant l’après-midi, des splendides démonstrations du Châtenoy Rugby Club avec les enfants et d’ un petit match improvisé où quelques musiciens de la bande Desperados ont participé. Les bandes ont successivement joué aux abords du terrain de rugby fictif pour l’occasion.

Françoise Vaillant conseillère départementale est venue apporter son soutien aux organisateurs, aux bénévoles et aux musiciens. Elle a passé un moment au festival entre les stands à visiter, les musiques festives et les démonstrations du rugby.

Une fin de festival encore ponctuée par le mauvais temps, obligeant les organisateurs à écourter cette fête pourtant tant attendue de tous.

Vous pourrez retrouver la Banda Desperados le 14 juillet à Montagny les Buxy.

C. Cléaux

Leave a Reply

Your email address will not be published.