Cannes 2022 : Virginie Efira sublime en robe smoking fendue pour la cérémonie de clôture

Maîtresse de cérémonie de ce 75e Festival de Cannes, Virginie Efira a ébloui ce samedi 28 mai lors de la soirée de clôture dans une élégante robe smoking fendue. L’actrice belge de 45 ans, émue, a pris son rôle très à cœur.

Un moment qui marquera les esprits. Ce samedi 28 mai, après douze jours et onze nuits de paillettes, de parterre de stars, de présentation de films, de tapis rouge et de flashs de photographes, l’heure était à la fermeture du 75e Festival de Cannes. Mais avant de remballer et que toutes les célébrités retournent à leurs occupations, la cérémonie de clôture du célèbre festival international de cinéma a offert un moment magnifique.

En bonne maîtresse de cérémonie, Virginie Efira a lancé la soirée d’une bien belle manière. L’entrée en scène de l’actrice belge a été sublimée par sa tenue : une élégante robe smoking fendue. Toute de noir vêtue, Virginie Efira, l’émotion dans le regard, a accéléré son micro proche de ses lèvres pour automatiquement ouvertement une soirée de remise de prix qui sera mémorable pour beaucoup. “Bonsoir à toutes et à tous. Heureuse de vous retrouver pour cette cérémonie de clôture. Mais qu’est-ce qui se ferme exactement ? Qu’est-ce qui se termine ? Oui, le Festival remballeles escabeaux en bord de tapis rouge vont être décadenassés, les bijoux rendus, les faux cils enlevés…“, at-elle commencé.

Virginie Efira a sublimé la cérémonie de clôture du Festival de Cannes

Une fois produite, la jolie blonde de 45 ans a continué son discours d’ouverture : “Dès demain à Cannes, les personnes âgées dans la rue auront à nouveau le visage de personnes âgées, les nuits seront moins blanches, les salles moins obscures et le soir sur la plage, on entendra plus que le rire des vagues. Virginie Efira s’est même permise quelques clins d’oeil sur cette quinzaine qui aura marqué les esprits. “Oui, le Festival se retire, enlevant avec lui les heures de vol de Tom Cruisele sourire d’Idris Elba, les retrouvailles de la maman et la putain, le déhanché d’Elvisla patrouille de France et la colère nue des activistes”.

Et évidemment, elle n’a pas oublié le principal : parler des films. Des dizaines ont été présentés, et certains rabais des prix qui entrent dans la légende de la Croisette. “Mais pour les films, c’est maintenant que tout commence. Ils sont à peine nés ici à Cannes devant des salles entières prêtes à les applaudir pour leurs premiers gestes et leurs premiers exploits que déjà les voilà prêts à partir à l’aventure, à affronter le monde, à sortir en salle. J’espère que ce Festival vous aura donné une furieuse envie de les voir”. Une ouverture de cérémonie tout simplement parfaite pour Virginie Efiraqui a tenu son rôle telle une cheffe d’orchestre.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Leave a Reply

Your email address will not be published.