ce qu’il peut se passer

La belle ascension de Bosh se poursuit. Tête d’affiche de Validé, single de diamant avec son tube Djomb, disque de platine avec son dernier projet, Synkinisi, il enchaîne les réussites avec une formule efficace et de mieux en mieux rodée. Il y a quelques jours, le rappeur a eu droit à une autre belle récompense, puisqu’il a été appelé à assurer la première partie des deux concerts de 50 Cent à l’Accor Hôtel Arena en juin. Une belle marque de confiance envers Bosh, qui prend ainsi la relève de Rohff, dont la performance en première partie de Fifty en 2007 avait fait beaucoup de bruit.

50 Cent n’est plus le hitmaker qu’il était dans les années 2000, mais il fait toujours déplacer les foules, et il reste l’un des visages les plus connus du rap américain dans le mondee. L’affiche avec lui dans l’une des plus grandes salles de France est donc un bel honneur pour Bosh, et une confirmation de son statut de tête d’affiche. A priori, tout devrait bien se passer, mais attention tout de même : on n’est pas à l’abri de quelques surprises. On fait le point sur tout ce qu’il pourrait se passer pendant ces deux folles soirées de juin.

Rohff appelle Bosh pour lui donner des conseils

Lors de l’annonce d’un concert de 50 Cent en France, Rohff a été l’un des premiers à réagir, en clamant que « cette fois, il ne sauverait pas son homologue américain”. A priori, personne ne lui a demandé de le faire, d’autant que la salle s’est plutôt bien remplie, mais toujours est-il que Rohff pourrait être de bon conseil pour le jeune Bosh. Réputé pour la qualité de ses performances sur scène, le vitriot peut faire valoir son expérience des grandes comme des petites salles, mais aussi sa capacité à gérer la première partie du rappeur new-yorkais.

Assurer une première partie est toujours délicat : le public est majoritairement là pour voir l’artiste principal, celui qui tient l’affiche, et n’a pas demandé envie de se taper une demi-heure ou une heure d’avant-concert avec un rapeur qu’il n’a pas choisi. Le rôle de l’artiste en première partie est de chauffer la salle, quitte à devoir se coltiner l’impatience du public, ou son retard à l’allumage. On imagine donc bien Rohff se poser quelques heures voir un peu plus avec Bosh pour le guider et le placer sur les bons rails -d’autant que les deux rappeurs ont déjà collaboré ensemble sur la série Validé, notamment sur cette fameuse scène qui a tant fait parler.

Bosh démarre la tête à l’envers et reste coincé

On se souvient de la performance de 50 Cent au dernier Superbowl, inspiré du clip de In Da Club : le rappeur new-yorkais est apparu à l’envers pendant quelques secondes, annexé au plafond. Le clin d’oeil à son premier énorme tube a évidemment fait sourire tout le monde, même si la position inconfortable de Fifty a également été une énorme sources de vannes et de memes sur les réseaux sociaux -le rappeur a joué le jeu lui-mêmebien conscient que rien ne vaut un peu d’autodérision dans ce genre de cas.

Bosh pourrait lui aussi rendre hommage à Fifty de la même manière. Le clin d’œil serait sympathique, et il faudrait sûrement rire l’américain. Attention tout de même à la logistique : une sangle un peu trop serrée, une boucle de ceinture qui reste accrochée, et c’est le drame. Bosh pourrait être contraint de passer toute la première partie la tête à l’envers. Une demi-heure, ou une heure, ça peut être long, et même dangereux. Selon çaminteressemaintenir cette position plusieurs heures peut produire un glaucome, la rupture d’un vaisseau sanguin et l’œdème cérébral. Et le poids des organes sur les poumons est susceptible d’entraîner une asphyxie”. Devenir un même à succès sur les réseaux sociaux à un coût.

Bosh tombe sur Mastar venu se venger de la mort d’Apash

On se demande parfois si les spectateurs ont vraiment compris que Validé était une série, et que Bosh, Sam’s et Hatik jouaient des rôles de rappeurs. Il est vrai que la réalité rejoint voire dépasse parfois la fiction, en particulier dans le monde étrange du rap français. Véritable antagoniste de la série, le personnage de Karnage pourrait jaillir dans le monde réel en prenant le dessus sur la personnalité de Bosh. Les coulisses de Bercy deviendront alors une véritable scène de règlements de compte, dans ce qui serait une version alternative de la saison 2 de Validé.

La télévision actuelle étant fan de reboots et de remakes en tous genres, cet épisode spécial pourrait s’inspirer du film Get Rich or Die Tryin’, avec la fameuse scène des 9 balles encaissées par Fifty. Mastar dans le rôle du tireur, Karnage en victime de la fusillade, et pas mal d’ouvertures pour une saison 3 alternative (la véritable saison 2 était pas terrible, autant faire comme si elle n’avait jamais existé et repartir du bon pied) . On se retrouverait donc avec Mastar en cavale, Karnage en rééducation, et Fifty en guest (il a pris une balle perdue, il veut se venger).

Fifty adopte la tactique vampirique de Drake et pompe toute l’énergie de Bosh

C’est une méthode qui a fait ses preuves pour le rappeur canadien : aspirer l’âme de jeunes artistes, plagier sans la moindre vergogne, surfeur sur les tendances naissantes. Fifty Cent procède différemment, sa vitalité étant assurée entre autres par son art du boeuf. L’auteur de Window Shopper pourrait se revoir dans le profil de Bosh, un jeune artiste qui lui ressemble : même silhouette, une belle énergie, une bonne capacité à faire des hits malgré un style brutal et un adn street.

Fifty pourrait donc adopter la méthode Drake, et s’inspirer de Djomb, Slide ou Himalaya pour revenir au sommet des charts américains et internationaux. Il pourrait également piocher dans le personnage de Karnage ou dans les anecdotes de Bosh au sujet de Validé pour alimenter le scénario de ses différentes séries (Power, BMF, For Life). Et puis, si le courant passe bien entre Bosh et Fifty -pour peu qu’ils se croisent plus de 30 secondes- on peut également imaginer une collaboration artistique un peu plus intéressante (featuring, freestyle, peu importe, on prend).

Leave a Reply

Your email address will not be published.