“C’est depuis ce temps-là” : Jean-Pierre Castaldi révèle, la mort dans l’âme, les raisons de son surpoids

Lundi 6 juin 2022, Jean-Pierre Castaldi était invité dans l’émission Chez Jordan, sur Télé-Loisirs. Au cours de cet entretien, le comédien a révélé les raisons de son surpoids.

À 77 ans, Jean-Pierre Castaldi a déjà une longue carrière derrière lui. Alors qu’il a pris du poids, il a accepté de se confier sur le sujet dans l’émission Chez Jordansur Télé-Loisirs. Lundi 6 juin 2022, le comédien a d’abord nommé : “La seule tristesse que j’ai au cinéma, c’est que Claude Berry m’a proposé un rôle, que je n’ai pas pu tourner.” En toute transparence, le père de Benjamin Castaldi a expliqué : “C’était le Bérurier, parce que Gérard Depardieu avait été réalisé (du cœur, ndlr), il avait énormément maigri donc il ne pouvait plus jouer Bérurier. Donc il m’engage pour le jouer, en me demandant de grossir, parce que je n’étais pas assez gros. Et c’est depuis ce temps-là que je me trimballe des problèmes de poids. Parce que j’ai pris presque 29 kilos pour faire le rôle.

Au cours des dernières années, Jean-Pierre Castaldi a eu du mal à se débarrasser de ces kilos. “J’en ai reperdu 20, mais c’est depuis ce temps-là que je me balade avec 10 ou 15 kilos de trop. Là, c’est un petit peu mieux, mais ça dépend des périodes“, at-il indiqué. Avec humour, c’est en évoquant Astérix et Obélix contre César que le comédien a glissé : “Astérix est un merveilleux cadeau de Claude Zidi. Il m’en avait parlé deux ans avant. Il m’avait dit : ‘Ne t’énerve pas, tu ne joues pas Obélix, ça sera Caius Bonus’, mais j’ai été engagé très tard parce que, pour des raisons de coproduction, mon rôle avait été convoité par d’autres. Mais Claude Zidi n’a pas lâché. Je ne le mériterai jamais assez. Il était très fier de moi dans le film.

Les confidences cash de Jean-Pierre Castaldi sur Fort Boyard

Face à Jordan de Luxe, l’ancien animateur est également revenu sur son départ mouvementé de Fort Boyard en 2002. “Ils ont déjà oublié que j’étais maître du Fort Boyard… Oui, ça m’a fait de la peine, mais bon… Là, c’est fini, c’était il ya 20 ans. J’ai été blessé de perdre mon jouet. Je m’amuse bien pourtant“, at-il lâché. Interrogé sur la suppression des tigres à l’écran, Jean-Pierre Castaldi a répondu, un brin agacé : “Jusqu’où on va aller ? Ne me faîtes pas parler de ça, je vais dire des choses que je vais regretter. Je vais avoir des procès au cul, on est dans une société où on ne peut plus dire ce qu’on pense. Qu’on ne veille pas des animaux en cage, je veux bien, mais bon… On va fermer les zoos alors. Un animal est fait pour vivre dans la nature, un tigre n’est pas fait pour vivre en Europe, mais dans les steppes, donc voilà.

Leave a Reply

Your email address will not be published.