“C’est lui, lui et lui” : Emilie Nef Naf sans tabou sur sa relation amoureuse pleine de sacrifices avec Jérémy Ménez

Séparée de Jérémy Ménez depuis six ans, Émilie Nef Naf s’est confiée sur la relation parfois difficile qu’elle avait avec le footballeur, père de ses deux enfants.

Alors qu’Emilie Nef Naf a retrouvé l’amour dans les bras de Sofiane, leur idylle aura été très brève. Lors d’un entretien avec Jordan De Luxe, la candidate révélée par histoire secrète 3 s’est longtemps adressée sur sa relation avec le footballeur Jérémy Ménez, dont elle a partagé la vie pendant six ans.

Auprès du célèbre intervieweur, Emilie Nef Naf a attribué les difficultés rencontrées durant cette histoire d’amour, dans laquelle elle avait souvent l’impression que ses projets étaient relayés au dernier plan, au profit de la carrière de son ancien compagnon Jérémy Ménez : “C’est compliqué de vivre avec quelqu’un qui n’est jamais présent. Tout tourne autour de lui”at-elle nommée à l’intervieweur.

Emilie Nef Naf : la vie de femme de footballeur n’est pas “un rêve féerique”

Loin d’être mécontente de l’intégralité de leur relation, Emilie Nef Naf a évoqué sa rencontre avec Jérémy Menez, cette fusion immédiate et ce rapide désir de créer une famille : “On avait le même âge. On avait les mêmes envies”s’est-elle souvenue.

Cependant, la réalité de cette vie de famille n’était pas tout à fait conforme à ses attentes, notamment en raison du rythme de vie très intense donné par la profession de Jérémy Ménez : “Après les gens vont dire : ‘Allez, ça va, elle était femme de footballeur !’ Mais il faut arrêter de croire que c’était un rêve féerique… Tout le monde a des problèmes dans son couple”at-elle déclaré.

Emilie Nef Naf : “Si demain il signe à Istanbul, tu vas vivre à Istanbul. Tu n’as pas le choix. Tu quittes tout et tu le suis”

Face à Jordan de Luxe, Emilie Nef Naf a donné quelques exemples sur les contraintes et les sacrifices qu’elle a pu être amenée à faire pour la carrière de footballeur de son compagnon de l’époque.

La jeune femme se souvient que l’intégralité de leur quotidien familial était régenté par le rythme de Jérémy Ménez, parfois difficile à suivre : “Ils ont besoin d’être en forme donc ils ne peuvent pas faire n’importe quoi avant des matchs, ils ont besoin de manger correctement, ils ont besoin de se déplacer pour le travail”at-elle particulièreé. Ça veut dire que si demain il signe à Istanbul, tu vas vivre à Istanbul. Tu n’as pas le choix. Tu quittes tout et tu le suis. C’est lui, lui et lui. Ça c’est difficile”at-elle continue.

Si Emilie Nef Naf affirme que le rythme avait fini par être tout trouvé et que les choses fonctionnaient parfaitement, sa capacité à supporter l’intensité de cette vie s’est retrouvée plutôt limitée dans le temps : “Il y a des choses dans la vie qui font que parfois, on doit prendre des décision, et la meilleure décision, c’est de ne pas être ensemble“, at-elle nommée.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Leave a Reply

Your email address will not be published.