Charlotte Valandrey humiliée : Gwendoline Hamon, sa grande amie, fait des révélations sur un “acteur illustre”

la disparition de la comédienne, nombreux sont les amis depuis qui témoignent de la grande âme que révèlent Charlotte Valandrey. Parmi eux, Gwendoline Hamon à laquelle elle était très liée.

Elle est partie depuis peu mais son âme semble encore flotter dans l’air, tant les hommages à Charlotte Valandreysont vibrantes, touchantes et sincères. Sa grande amie Gwendoline Hamon a elle aussi tenu à écrire tout le bien et l’amitié qu’elle éprouvait pour la comédienne. Elles avaient travaillé ensemble sous la direction de Daniel Ivernel, sur la pièce “Roméo et Jeannette”, en 1993.Dans son post sur Instagram, Gwendoline Hamon évoque l’humiliation qu’avait subi son amie face à un prétendant “illustre” éconduit, sans pour autant jamais courber l’échine.

Gwendoline Hamon, cet “acteur illustre”, “je l’ai toujours détesté depuis cette révélation”

Dans cet hommage particulièrement touchant, et alors que les deux amies avaient gardé le contact même sans se voir, Gwendoline Hamon évoque les souvenirs qu’elle chérit, avec Charlotte Valandrey encore “si petite” quand elles se sont rencontrées. “Nous en avons passé du temps ensemble, entre les représentations parisiennes et la tournée” se remémore-t-elle, “nous parlions beaucoup, c’était encore le temps de ton secret que tu gardais avec courage et dignité alors que tu étais si petite encore. Tu étais fougueuse et volubile, tu étais aussi bouleversante que puissante.”

L’ex-compagne de Frédéric Diefenthal a également évoqué un épisode qui n’avait jamais été révélé avant “Tu m’avais raconté ta maman, nous étions passés la voir lors de notre tournée, tes déceptions, tes douleurs et cet acteur illustre qui t’avait humiliée parce que tu avais refusé ses avances. Je l’ai toujours détesté depuis cette révélation. Tu ne t’es jamais réfugiée dans la honte et la peur, tu avais le panache et l’honneur des grandes.” Si Gwendoline Hamon ne révèle pas le nom de cet acteur illustre, par respect pour la mémoire de son amie, elle n’en est pas moins remontée contre l’homme manifestement indélicat. “Tu as mon admiration Charlotte, ton optimisme et ta spontanéité resteront gravés. Ta fille peut être fière, je l’embrasse très tendrement.”at-elle conclu. Une belle marque d’amitié.

Leave a Reply

Your email address will not be published.