Chris Rock encore traumatisé ? Sa décision crève-coeur trois mois après la gifle de Will Smith

Chris Rock ne semble plus être lui-même depuis que Will Smith lui a donné un cadeau, lors de la cérémonie des Oscars. En effet, l’humoriste a pris une lourde décision.

Le 27 mars dernier reste un jour gravé dans la mémoire de Chris Rock. Et pour cause, l’acteur Will Smith s’était levé de sa chaise pour aller le gifler suite à une blague déplacée sur sa femme lors de la cérémonie des Oscars. Suite à cet incident partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux, la star de Men in Black avait présenté ses excuses à l’humoriste : “Mon comportement aux Oscars d’hier soir était inacceptable et inexcusable. Je voudrais m’excuser publiquement auprès de toi, Chris. J’ai dépassé les bornes et j’ai eu tort”, avait-il écrit sur Instagram.

Même si l’Académie des Oscars avait écarté Will Smith, il semblerait que Chris Rock ait bien du mal à passer au-dessus de cet incident. En effet, trois mois après sa gifle, l’humoriste a eu l’opportunité de présenter les Emmy Awards, selon les informations de Date limitecérémonie durant laquelle, les meilleures séries sont récompensées. Mais Chris Rock a refusé la proposition. En effet, il a préféré décliner cette offre et n’animera donc pas la 74e édition des Emmy Awards, qui doit se dérouler le 12 septembre prochain.

Chris Rock : “Je suis encore en train de digérer ce qui s’est passé”

En pleine tournée, Chris Rock a tenu à mettre les choses au clair concernant cette fameuse gifle : “Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce qui s’est passé. Je suis encore en train de digérer ce qui s’est passé. À un moment donné, je vais parler de cette m****. Et ce sera sérieux et drôle, mais pas ce soir. Si vous êtes venus pour entendre ça, j’ai un spectacle entier que j’ai écrit avant ce week-end”, avait-il déclaré. Le 9 avril dernier, nos confrères de TMZ Avait révélé que l’humoriste aurait pu en parler publiquement, à une condition. “Je vais bien, j’ai un show entier à dérouler et je ne parlerais pas de la gifle, à moins que l’on me paye. La vie est belle”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.