Concert exceptionnel et gratuit de l’Orchestre de Paris, dirigé par Klaus Mäkelä

Anton Bruckner, Symphonie n°9

De retour au Louvre après plusieurs années d’absence, l’Orchestre de Paris et son directeur musical Klaus Mäkelä donneront un concert gratuit sous la Pyramide à l’occasion des 40 ans de la Fête de la musique.

Au programme de cette soirée, le chef-d’oeuvre universel qu’est l’ultime symphonie d’Anton Bruckner, une oeuvre laissée inachevée par son auteur et dédiée à Dieu qui réclame de grands moyens et de grands espaces pour se réussir dans toute sa monumentalité. Une symphonie-cathédrale pour une cathédrale de verre !

Lieu
Accès par la Pyramide du Louvre, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel
Métro Palais Royal – Musée du Louvre

Informations
01 40 20 55 55 / louvre.fr
Concert sans sièges, public assis au sol
Gratuit sur réservation à partir du 14 juin sur www.louvre.fr

KLAUS MÄKELÄ
Directeur musical de l’Orchestre de Paris dès septembre 2021, Klaus Mäkelä est également chef principal et conseiller artistique du Philharmonique d’Oslo depuis août 2020. Il est parallèlement principal chef invité du Symphonique de la radio suédoise et directeur artistique du Festival de Turku. Artiste exclusif Decca, il enregistre les symphonies de Sibelius avec le Philharmonique d’Oslo, à paraître en 2022. Avec l’Orchestre de Paris, il s’est produit cet été dans le cadre des festivals de Grenade et d’Aix-en- Provence. Après une saison 2020/2021 en tant que conseiller musical de l’Orchestre de Paris, il démarre cette nouvelle saison comme directeur musical, convoquant les musiques de Messiaen, Ligeti et Dutilleux au même titre que celles de Rebel, Biber, Mozart, Mendelssohn, Brahms, Rachmaninov et Stravinski. Klaus Mäkelä a lancé la saison 2021/2022 du Philharmonique d’Oslo dès le 18 août avec un programme réunissant des oeuvres de Saariaho, Strauss, Sibelius et deux créations de la compositrice norvégienne Mette Henriette. Un éventail de répertoires qu’on retrouve tout au long de sa deuxième saison à Oslo. Le répertoire contemporain y est particulièrement à l’honneur avec des oeuvres de Sally Beamish, Unsuk Chin, Jimmy López, Andrew Norman et Kaija Saariaho. Au printemps 2022, Klaus Mäkelä et le Philharmonique interprèteront l’intégrale des symphonies de Sibelius au Konzerthaus de Vienne et à l’Elbphilharmonie de Hambourg avant une tournée en France et au Royaume-Uni. Klaus Mäkelä se voit dédier cette saison un « Portrait » spécial par le Konzerthaus de Vienne, dirigeant à la fois le Wiener Symphoniker et le Philharmonique d’Oslo, tout en se produit comme chambriste violoncelliste. Chef invité, il dirige les orchestres symphoniques de Cleveland, San Francisco et de la radio bavaroise, ainsi que les Philharmoniques de Londres et Munich. Klaus Mäkelä a étudié la direction avec Jorma Panula à l’Académie Sibelius d’Helsinki et suivi l’enseignement du violoncelliste Marko Ylönen. Comme violoncelliste soliste, il s’est produit avec les orchestres finlandais, et comme chambriste, avec des musiciens du Philharmonique d’Oslo, de l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise et du Philharmonique de Radio France. Klaus Mäkelä joue un violoncelle Giovanni Grancino de 1698, généreusement mis à sa disposition par la Fondation OP Art.
klausmakela.com

ORCHESTRE DE PARIS
Héritier de la Société des Concerts du Conservatoire fondé en 1828, l’Orchestre a donné son concert inaugural le 14 novembre 1967 sous la direction de Charles Munch. Herbert von Karajan, Sir Georg Solti, Daniel Barenboim, Semyon Bychkov, Christoph von Dohnányi, Christoph Eschenbach, Paavo Järvi et enfin Daniel Harding se sont ensuite succédé à sa réalisation. Depuis septembre 2021, Klaus Mäkelä est le dixième Directeur musical de l’Orchestre de Paris pour un mandat de six années, succédant ainsi à Daniel Harding.
Après bien des migrations sur un demi-siècle d’histoire, l’Orchestre de Paris devient résident principal de la Philharmonie de Paris dès son ouverture en janvier 2015, avant d’intégrer ce pôle culturel unique au monde comme orchestre permanent en janvier 2019. Véritable colonne vertébrale de sa programmation, l’Orchestre de Paris participe désormais à nombre des dispositifs phares de l’établissement, dont Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale), pont entre les conservatoires et les enfants qui en sont les plus éloignés, mais aussi La Maestra, concours international qui vise à favoriser la parité dans la direction d’orchestre.
Première formation symphonique française, l’Orchestre de Paris donne avec ses 119 musiciens une centaine de concerts chaque saison à la Philharmonie ou lors de tournées internationales. Il inscrit son action dans le droit fil de la tradition musicale française en jouant un rôle majeur au service des répertoires des XIXe et XXe siècles, comme de la création contemporaine à travers l’accueil de compositeurs en résidence, la création de nombreuses oeuvres et la présentation de cycles garantis aux figures tutélaires du XXe siècle (Messiaen, Dutilleux, Boulez, etc.). Depuis sa première tournée américaine en 1968 avec Charles Munch, l’Orchestre de Paris est l’invitation régulière des grandes scènes musicales et a tissé des privilèges privilégiés avec les capitales musicales européennes, mais aussi avec les publics japonais, coréen et chinois.
Renforcé par sa position au centre du dispositif artistique et pédagogique de la Philharmonie de Paris, l’Orchestre a plus que jamais le jeune public au coeur de ses priorités. Que ce soit dans les différents espaces de la Philharmonie ou hors les murs – à Paris ou en banlieue –, il offre une large palette d’activités destinées aux familles, aux scolaires ou aux citoyens éloignés de la musique ou fragilisés.
Afin de mettre à la disposition du plus grand nombre le talent de ses musiciens, l’Orchestre diversifie sa politique audiovisuelle en nouant des partenariats avec Radio Classique, Arte et Mezzo.
orchestredeparis.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.