Dans Repassez-moi … Hommage au célèbre bandonéoniste & compositeur argentin Juan José Mosalini (1943-2022)

“Juan-José Mosalini s’est distingué dans sa riche carrière par un jeu, très reconnaissable, élégant et précis, adossé à une très grande connaissance du tango qui allait des styles les plus traditionnels, aux formes les plus modernes, qu’il pratiqua avec les musiciens de sa génération en Argentine, et à partir de 1977, chassé par la dictature militaire, installé en France.” Laurent Valéro

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


Juan José Mosalini avec son collègue César Strocioaura eu un rôle prépondérant pour la diffusion de cette grande culture musicale, tous les deux ont enseigné le bandonéon au conservatoire de Gennevilliers à l’invitation de son directeur d’alors, le compositeur Bernard Cavanna, ce qui en 1988 était unique en dehors de l’Argentine. Et permet à cette musique de se transmettre aux jeunes générations et reste aujourd’hui encore Vivante !” Laurent Valéro

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


“Les musiciens ont afflué du monde entier pour suivre cet enseignement précieux et les premiers élèves de ces deux maîtres sont devenus les professeurs d’un département de tango très dynamique, reconnu dans le monde entier, dirigé par Juanjo Mosalini, le fils de Juan José Mosalini, un brillantissime bandonéoniste qui poursuit avec talent le chemin tracé par son père …” Laurent Valéro

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


♫ Repassez-moi l’étalon – Générique

Label Bleu
Label Bleu

♪ Stefano Bollani, piano seul : Bar biturique – De l’album “Les Fleurs Bleues (2001)” – Label Bleu LBLC 6635

♫ Repassez-moi l’étalon – Programme

♪ Juan-José Mosalini bandonéon solo : Avec le cielo en las manos (Astor Piazzolla) / thème principal du film de Enrique de Thomas Con el cielo en las manos (1950) – Album Don bandonéon (1979) – Etiquette Hexagone

♪ Juan José Mosalini bandonéon & Gustavo Beytelmann, piano. Patrice Caratini, contrebasse : La bordona (Emilio Balcarce) – Album “La borde (1983)” – Label LP Caratini Productions

♪ Juan José Mosalini, bandonéon & Gustavo Beytelmann, piano. Patrice Caratini, contrebasse : Crépuscule avec Nelly (Thélonius Monk) & Violent (Juan-josé Mosalini) – Album Violento (1990) – Label Bleu / Indigo

♪ Juan José-Mosalini, bandonéon : La chasse (Karl Heinz Shäffer) BO du film de Jacques Bral Extérieur nuit (1980) Anthologie Du Rififi au Ciné Vol 3 – Label Playtime Records

♪ Juan-José Mosalini, bandonéon : Paris depuis maintenant (Daniel Binelli) – Album Che bandonéon (1992) – Label Bleu / Indigo

♪ Juanjo Mosalini, Serge Amico, bandonéons & Osvaldo Calo, piano. Nicolas Dupin, Sébastien Couranjou, Juliette Witendal, Anne Lepape, violons. Sylvestre Vergez, alto. Cécile Girard, violoncelle. Roberto Tormo, contrebasse : Danzarin (Julian Plaza) – Album Bordoneo y 900 (1994) – Label Bleu / Indigo

♪ Reynaldo Anselmi, chant & Juan-Jose Mosalini, bandonéon et son Grand Orchestre de Tango : Victor Villena, Helena Ruegg, bandonéons. Osvaldo Calo, piano. Nicolas Dupin, Sébastien Couranjou, Magali Buttin, Juliette Wittendal, Anne Lepape, violons. Sylvestre Vergez, alto. Marie-Claude Douvrain, violoncelle. Mauricio Angarita, contrebasse : Patio Mio (Anibal Troilo / Catulo Castillo / Arrgts Gustavo Gancedo) – Album Ciudad triste (2001) – Label Bleu / Indigo

♪ Juan-José Mosalini, bandonéon & Son Grand Orchestre de Tango : Jean-Baptiste Henry, Marisa Mercade, bandonéons. Diego Aubia, piano. Sébastien Couranjou, Cécile Boursier, Juliette Wittendal, Anne Lepape, violons. Nicolas Perrat, alto. Marie-Claude Douvrain, violoncelle. Mauricio Angarita, contrebasse : Taquito militaire (Mariano Mores) – Album Orchestre Juan Jose Mosalini / Tango en direct (2007) – Label Chant du Monde

♪ Silvana De Luigi, chant & Marcelo Juan-José Mosalini, bandonéon. Osvaldo Calo, piano. Léonard Sanchez, guitare. Roberto Tormo, contrebasse : Balada pour un loco (Astor Piazzolla / Horacio Ferrer) – Album Local – Etiquette NAK 9056

♪ Juan-José Mosalini, bandonéon & Antonio Agri, violon. Osvaldo Calo, piano. Léonard Sanchez, guitare. Roberto Tormo, contrebasse : Tristezas de un Double A (Astor Piazzolla) – Album Mosalini / Agri Quintette – LABEL Bleu / Indigo

♪ Juan-José Mosalini, bandonéon & Julio Cortazar, diction : Buenas noches che bandonéon (Juan-José Mosalini / Julio Cortazar) – Album Don Bandonéon (1979) – Etiquette Hexagone

♫ Et pour Le Plaisir … 2020, masterclass Accademia italiana del bandonéon …

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


Leave a Reply

Your email address will not be published.