Demain nous appartient : Charlotte Valandrey, comment va se passer son enterrement ? On vous dit tout !

Le 13 juillet, les français ont dévoilé avec la tristesse de Charlotte Valandrey, actrice connue pour ses nombreux rôles à la télévision (Demain nous appartient). Surtout, elle est le symbole de la lutte contre le VIH, elle qui a révélé être atteinte par la maladie il y a presque vingt ans dans un livre.

Pourquoi Charlotte Valandrey at-elle révélé sa séropositivité ?

Sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, face à Faustine Bollaert, la comédienne est revenue sur sa maladie. « J’ai découvert (la séropositivité) en 1986. Et j’en ai parlé en 2005« , commence-t-elle. Elle tient à rappeler que l’époque n’est pas la même. La maladie est nouvelle, méconnue. « C’était difficile d’en parler. Surtout à l’époque. Quand je l’ai appris, on vous donne six mois à vivre. Alors quand vous avez 18 ans, vous ne comprenez rien à ce qui vous arrive (…) Je me suis mis dans l’oubli et le déni« .

« C’était la loi du silence. A l’époque, c’était, il ne faut pas en parler. Mes parents aussi me disaient. Ça vous étouffe. Moi je n’avais pas envie de mentir. J’avais besoin d’être transparente. D’être aidée dans cette épreuve. Mon corps n’a pas bougé pendentif dix ans (…) Et puis en 1996, il ya eu besoin de commencer à prendre une trithérapie (…) Il y avait une rumeur à un moment donné. Je décide d’en parler en 2005 car je suis greffée du cœur en 2003. Jelya eu entre 2003 et 2005 une réflexion sur ce que vont penser les gens. Après ma greffe, je pèse 35 kg« .

« J’avais rien à perdre. On l’a fait dans ce livre en 2005. Il y a eu beaucoup de gens qui ne pouvaient pas s’attendre à ce que je parle de ça« .

La dernière minute de Charlotte Valandrey, icône de Demain nous appartient

Une cause du traitement contre le VIH, son cœur est abîmé. Alors, la comédienne est victime de deux infarctus. En effet, son cœur ne dispose plus que de 10 % de ses capacités respiratoires. Il faut agir. Elle est greffée en 2003, puis une deuxième fois dix ans plus tard. En 2022, elle doit se faire greffer une troisième fois, mais son corps rejette la greffe. Elle est plongée dans le coma, pendant un mois. Un coma artificiel, pour soulager ses douleurs et limiter les risques de complications.

Finalement, après un mois de coma, et comme le révèle le communiqué officiel de sa famille, elle se réveille. Entourée des siens, qu’elle peut voir une dernière fois, elle lâche son dernier souffle, et s’en va en souriant. En outre, elle a le temps de préciser retrouver sa mère au ciel et de gribouiller quelques mots sur une ardoise. C’est la fin de ce long combat pour la comédienne qui peut partir fière.

Si elle n’a jamais été invitée au Sidaction (sans qu’elle ne sache pourquoi), elle a fait avancer la cause. Elle a permis de lutter contre certains stéréotypes. Et surtout, elle a changé la vie de plusieurs malades. Émue, elle se rappelle dans Ça commence aujourd’hui de cet homme qui lui a dit que son livre lui a sauvé la vie. Elle peine à ravaler ses larmes tant elle est touchée par ce doux souvenir, qu’elle emporter avec elle.

Les obsèques de Charlotte

Les proches de l’actrice ont précisé qu’elle serait inhumée dans l’intimité, à Pléneuf-Val-André, dans les Côtes-d’Armor. Cela ne vous a pas échappé, c’est du nom de cette ville qu’elle tient son nom de scène et d’artiste, elle qui est née Anne-Charlotte Pascal. La ville se situe non loin de la plage où la comédienne passe son enfance.

C’est elle qui a choisi de se reposer pour toujours dans sa région natale, la Bretagne. En outre, une cérémonie religieuse est organisée, plus tard dans l’année, en septembre prochain. Elle se tiendra à Paris. Aucune date n’a été dévoilée à l’heure actuelle.

Ce sera l’occasion pour sa famille et ses proches de lui dire adieu. Mais également un moment de recueillement pour toutes les personnes qui, à un moment ou à un autre, se sont sentis proches de la comédienne de Demain nous appartient.

Leave a Reply

Your email address will not be published.