Gers : un air d’Amérique dans le département avec le festival “Country in Mirande”

l’essentiel
Grosses bécanes, bannière étoilée, santiags et barbecue : tout était regroupé pour une ambiance festive à l’américaine où le style country était maître tout le week-end à Mirande.

Depuis trois jours, Mirande vibre au rythme du Far West. Comme un air d’Amérique qui s’est emparé de cette petite commune de trois milliers d’habitants. Quatre jours de festival aux sonorités country ont ravi la foule d’amateurs de musique venus des quatre coins de la France.
Mais, « Country in Mirande » ce n’est pas seulement une dose de musique mais un mode de vie.

Dans l’enceinte du festival, l’occasion était toute trouvée pour rejouer les scènes mythiques de vos anciens films favoris à la Sergio Léone et à la Clint Eastwood. Chapeau de cow-boy et décors de Western : on pourrait s’y croire. Ajouté à cela, des températures proches de celles que l’on peut retrouver dans le Nevada ou en Arizona qui font l’Ouest américain et le tour est joué. La campagne s’est définitivement exportée dans le Gers.

Sur la piste, les pas de danse ne sont pas compliqués mais il faut suivre le rythme.

Sur la piste, les pas de danse ne sont pas compliqués mais il faut suivre le rythme.
DDM – NEDIR DEBBICHE

Tout le week-end, les festivaliers ont pu profiter de plusieurs animations proposées sur le site. C’est à l’image de Sophie, Pierrette et Christine. Ces trois amies gersoises sont des habituées du festival.

“On adore la country, donc on y vient danser puis profiter des concerts” – Pierrette.

Difficile de ne pas les repérer sur la piste de danse avec une tenue colorée, un chapeau de cow-boy mais surtout, les indémodables santiags. C’est la paire de souliers à avoir pour compléter le dress-code mais surtout pour se fondre dans la foule. Une foule pas complètement Gersoise, voiture sur le parking, une dizaine de départements étaient représentés comme les Haute-Pyrennées, la Gironde ou encore l’Ile-de-France. Au centre du village, l’un des nombreux festivaliers indique même venir d’Orléans, dans le Loiret.

Une découverte culturelle entre deux concerts

Cette culture américaine, certains l’ont gravé dans la peau comme ce sexagénaire exhibant sur son épaule un tatouage du drapeau des États-Unis.
Impossible de parler de culture américaine sans évoquer celle des Amérindiens. La tribu des trois composée de Fleur de Neige, Celle qui danse avec le vent, Pied Agile et Homme qui sourit propose un spectacle miroir participatif avec le public. Danses traditionnelles, rituels et partage sont au rendez-vous autour du tipi.

La tribu des Trois Miroirs propose une découverte culturelle pour petits et grands.

La tribu des Trois Miroirs propose une découverte culturelle pour petits et grands.
DDM – NEDIR DEBBICHE

À quelques pas de la scène, un stand, “Chez l’Oncle Dom”, attise la curiosité des festivaliers qui sont passés par là. Devant la cabane en bois, ils font la rencontre de “Dom”, un personnage haut en couleur, décorateur théâtre de profession. Il s’est pris de passion pour la culture « Steampunk », connu pour un look de machinerie rétro de ce que pourrait être le futur dans un passé de révolution industrielle. Il reprend les codes du mouvement pour les adapter au monde du Far West, un décor digne des passages cinéma à la Mad Max ou Retour vers le futur.

Les Hawaiian Pistoleros ont ouvert les concerts à partir de 18 heures.

Les Hawaiian Pistoleros ont ouvert les concerts à partir de 18 heures.
DDM – NEDIR DEBBICHE

À 18 heures ce samedi, le groupe “Hawaiian Pistoleros” a ouvert les hostilités sur la scène du festival en proposant des sons bien à eux, dans l’originalité country tant attendue d’un public qui était au rendez-vous pour cette édition. Mais « Country in Mirande » se découvre ce dimanche soir. L’occasion de découvrir ou redécouvrir le genre musical avant de clôturer ce week-end. Le festival accueillera sur la « Grande scène », les Français de « Hooked on July » à partir de 18 h 30 et les Espagnols de « The Barroom Buddies » à partir de 21 h 30. Vous pourrez également assister gratuitement sur la place de l ‘Astarac cette fois au concert de “Two for the show” à 11 h 30 et celui de “Lerema” à partir de 18 h 30.

Leave a Reply

Your email address will not be published.