« Il était à la maison » : ce tacle de Pascal Praud contre Léa Salamé en plein direct

Ce mardi 7 juin, sur le plateau de L’heure des Pros, Pascal Praud a placé un petit tacle contre Léa Salamé et France Inter. Le journaliste a en effet reproché à la radio de s’être montrée trop complaisante avec Jean-Luc Mélenchon lors d’une interview survenue le même jour.

Ce n’est un secret pour personne, Pascal Praud ne porte pas vraiment France Inter dans son coeur. Sur l’antenne de CNews, le présentateur n’hésite pas à donner régulièrement son avis sur la station de radio. Et ce mardi 7 juin, il une nouvelle fois taclé France Inter, ainsi que l’une de ses journalistes vedettes, Léa Salamé.

Dans un nouveau numéro de L’Heure des Pros, Pascal Praud et ses invités ont souhaité parler de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France Insoumise était en effet invité sur France Inter ce matin. Face à Léa Salamé, il a notamment été questionné sur les tweets qu’il a postés après la mort d’une femme lors d’un contrôle de police qui a dégénéré, et dans lequel l’ancien candidat à la présidentielle pointe du doigt le comportement des policiers. Lors de sa prise de parole, Jean-Luc Mélenchon a ainsi maintenu les propositions qu’il a pu tenir dans ses tweets, et a de nouveau insisté sur la responsabilité des forces de l’ordre dans cette affaire. Des déclarations qui ont beaucoup étonné Pascal Praud.

Pascal Praud : “Il est chez lui !”

Donc l’enquête n’a pas commencé. Il ne connaît pas les circonstances. Il donne son avis…”a commencé le journaliste avant de s’en prendre directement à la station de radio sur laquelle était invitée Jean-Luc Mélenchon : “Bon il était sur France Inter, il était à la maison Jean-Luc Mélenchon”. Une petite remarque qui a provoqué le rire de ses invités. “Non mais c’est vrai, il est chez lui ! C’est quand même sidérant qu’un homme politique de ce niveau-là ne soit pas interrogé en lui demandant ‘Vous savez quoi ?'”un enchéri Pascal Praud.

En octobre 2021, Pascal Praud avait déjà attaqué France Inter sur le plateau de L’heure des Pros, et notamment les humoristes qui officient sur la station de radio, tels que Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice. “En théorie ça ne me gêne pas du tout qu’il y ait un service public et que ça coûte de l’argent, mais ce qui me gêne c’est l’absence de pluralisme, et notamment les humoristes“, avait tout d’abord lancé Pascal Praud, avant de préciser que les humoristes de France Inter”n’ont de nom qu’humoristes”et qu’ils “n’ont pas de talent”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.