“J’attirais la haine des gens de mon âge”

PARIS, FRANCE - 15/11/2017 : le chanteur Christophe Willem pose lors d'une séance de portrait à Paris, France le 15/11/2017.  (Photo par Eric Fougère/Corbis via Getty Images)

Christophe Willem a connu une enfance très difficile (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)

Invité de la “Fête de la musique” de France 2, Christophe Willem promet de faire la joie de ses fans, ravis de le voir de retour sur le devant de la scène. Sa carrière a été une belle revanche pour l’artiste, qui a connu une enfance difficile entre deuil et harcèlement scolaire.

“Il faut lutter contre ce silence qui abime et détruit, il faut des années pour se reconstruire. Luttons contre le silence de celles et ceux qui passent progressivement de témoins à complices.” Voilà ce qu’affirmait Christophe Willem en 2019 sur Twitter, en réaction à un article sur le harcèlement scolaire. Le chanteur, qui s’est fait connaître grâce à “La Nouvelle Star” en 2006, a toujours fait de la lutte contre le harcèlement scolaire l’un de ses chevaux de bataille. Il faut dire que, comme bon nombre d’enfants, sa propre scolarité a été marquée par des insultes et des brimades difficiles à encaisser pour l’enfant fragile qu’il était.

Vidéo. “C’était un cauchemar” : Christophe Willem marqué par le casting de Nouvelle Star

Les années difficiles de Christophe Willem

Très tôt, l’interprète de “Double Je” s’est chargé des violences dont il a été victime durant sa jeunesse. En 2012, invité dans l’émission “La Parenthèse inattendue” de Frédéric Lopez, il évoquait avec l’émotion la façon dont il se sentait en porte-à-faux avec les autres : “J’étais différent”, at-il avoué face à la caméra. “Déjà, j’avais une voix, on aurait dit la Castafiore. Après, on aura bien compris que je n’étais pas Rambo. Donc évidemment, j’étais déjà maniéré.”

Or, dans la cour de récréation, la différence n’est pas toujours bien vue, et les enfants peuvent être particulièrement méchants, voire violents. “En fait, j’attirais la haine des gens de mon âge (…) Ça allait loin. Tu peux te faire insulter. L’insulte, c’était genre ‘sale pédé’, ‘l’autre fiotte’, ‘le machin ‘…”

Il dénonce le manque d’action de certains adultes

Le 20 juin 2022, Christophe Willem était l’invité de l’émission”Dans le rétro“, sur France Bleu. L’occasion pour lui de revenir à nouveau sur le sujet de la violence à l’école… Et le manque de réaction des adultes et des professeurs : “J’ai vraiment subi le harcèlement scolaire de plein fouet, d’une manière assez violente. Mais le plus violent, ce n’est pas tant l’acte parce qu’on est quand même dans l’immaturité la plus totale à cette époque, c’est la non-réaction des adultes autour. C’est ça qui est très violent.” D’ailleurs, pour lui, le fait de redoubler une classe au collège a été un véritable cauchemar : “Ce n’était pas de redoubler qui était un cauchemar, c’était le cauchemar de rester une année de plus.”

Une période difficile, donc, mais qui l’a poussée à se protéger, à se forger une véritable carapace. “C’est vrai que ça m’a beaucoup marqué. Aujourd’hui, j’ai un tempérament très indépendant parce qu’il fallait faire face aux choses seules, parce qu’il n’y avait pas d’adulte pour me prendre ma défense. C’est vrai que des fois, dans ma manière de travailler, je suis très autonome parce que quand j’ai la sensation de dépendre des autres, c’est très difficile pour moi.”

Une enfance marquée par les drames

D’autant que le harcèlement scolaire n’est pas le seul drame qui a marqué l’enfance de Christophe Willem. Lorsque le chanteur n’avait que 6 ans, il a perdu son grand-père dont il était si proche, de manière très brutale. Il l’avait nommé au journal suisse Le Matin : “Mon plus grand choc fut la mort de mon grand-père. J’avais 6 ans et il nous a quittés un 31 décembre. On était chez ma grand-mère en famille, on passe littéralement du rire aux larmes.” Un drame qui a été suivi par des années de harcèlement scolaire, et dont la combinaison aurait pu avoir des effets désastreux sur sa santé mentale, même s’il a aujourd’hui réussi à trouver la recette du bonheur.

A LIRE AUSSI

>> “Salut les terriens”: Christophe Willem s’agace des questions sur sa sexualité

>> Christophe Willem de retour avec “PS: Je t’aime”, un nouveau single écrit par Slimane

>> Le chanteur Christophe Willem évoque sa bisexualité

Leave a Reply

Your email address will not be published.