« Je ne m’attendais pas à un tel succès en tournée »

Mercredi 8 juin 2022, 19 h 34 : Clara Luciani reçoit « Sud Ouest » dans sa loge située tout en haut de la somptueuse villa du Blue Cargo qui domine la plage d’Ilbarritz à Bidart, à deux pâtés de sable de Biarritz. À 21 heures, la chanteuse originaire de Martigues, en Provence, attaquera un « concert très très privé » retransmis sur RTL2.

Dans ce spot doré de la Côte basque, 800 spectateurs, des invités de la radio et des clients habitués de l’établissement de la famille Brémond, parmi lesquels on retrouve notamment la maman de Sarah, la patronne, l’ex-skieuse Annie Famose , ses copines championnes Isabelle Mir et Marielle Goitschell, entre autres VIP. Malgré un « brouillarta » typiquement local, les fans et les personnalités du cru assisteront à un concert certes « très, très privé », mais survitaminé de « la » chanteuse française du moment !

Clara Luciani a un public de « 7 à 77 ans », au Blue Cargo, on tournait plutôt autour des 25-40 ans…


Clara Luciani a un public de « 7 à 77 ans », au Blue Cargo, on tournait plutôt autour des 25-40 ans…

Béranger Tillard/RTL2

Sur le même sujet


Victoires de la musique : la 37e édition, côté coulisses

Victoires de la musique : la 37e édition, côté coulisses

La 37e cérémonie s’est tenue vendredi soir à La Seine musicale, près de Paris. Clara Luciani et Orelsan, donnés favoris, ont dominé le palmarès. Récit d’une longue soirée, dans les loges de la plus grande émission de variétés de la télé française

Vous semblez inquiet à cause de la pluie ?

Oui (sourire), un petit peu car le week-end dernier, nous devions nous produisons au festival We Love Green à Paris et le concert a été annulé à cause de violents orages. Je ne voudrais pas qu’un second live soit annulé à cause du mauvais temps, je serais trop déçue… J’ai besoin d’être sur scène, de chanter, de communier avec le public, de me défouler et le cadre ici, au pied de l’océan, est majestueux.

Ici, il y a des vagues, contrairement à chez vous en Méditerranée…

C’est vrai ! Je ne connais pas du tout la région… C’est étonnant, j’ai chanté au tout début avec le groupe La Femme (de Biarritz), mais je n’ai jamais eu l’occasion de me produire au Pays basque. C’est ma toute première fois ici ! L’endroit est magique, avec tout ce bleu, la force des nuages ​​et des vagues, on dirait un tableau de William Turner, je n’ai vraiment pas envie de rater ce moment.

Votre tournée a démarré en octobre dernier et rencontre un succès phénoménal que vous n’attendiez pas, c’est vrai ?

Oui, je doutais. Sur le papier, ce n’était pas gagné, c’était même un peu casse-gueule, car mon univers musical n’est pas imposé à celui qui est dans l’air du temps, le rap écrase tout. Et surtout je voulais une mise en scène simple, joyeuse, très dynamique, mais sans artifice, ni grand décor et écran géant ! Je me demandais si le public du Zénith allait accrocher, j’avais peur, oui.

Et du coup, ce démarrage en trombe vous at-il rassurée ?

Après le départ dans les clubs de 1 500 places, le public a de suite adhéré et rempli les grandes salles (sourire), ce fut une très belle surprise car j’avais également beaucoup stressé à l’occasion de la sortie du deuxième album. Ce n’était pas évident après le succès du premier, d’autant plus que je suis parti dans un style peu plus pop et dance, variétés, disons-le, ce n’est pas un gros mot, je l’assume ! Je suis à chaque fois stupéfaite de l’accueil, de la chaleur et de l’énergie du public à mes concerts.

Vous avez une scène minimaliste, on peut dire ça ?

Oui, on est loin des shows à l’américaine (sourire) ! Je voulais surtout me sentir chez moi, à l’aise, car je suis d’un naturel très stressé. Je voulais être comme dans mon salon, me construire un cocon, avec un canapé en velours par exemple et des rideaux jaunes car j’aime beaucoup le jaune ! Surtout j’ai la chance d’avoir un groupe solide, c’est un concert en mode organique et ça fonctionne.

Sur la tournée, le spectacle dure 1 h 45, avec un répertoire composé des chansons de mes deux albums, plus une reprise de Donna Summer (« I Feel Love »). Pour ce mini-concert pour la radio, nous nous concentrons sur les chansons les plus connues pour un set d’une heure le plus pêchu possible.

Vous, l’enfant de Martigues, le funk et la pop ne vous font pas peur !

Ah non, j’ai été bercé par cette musique-là, j’adorais les Jackson Five, plus tard Kool & the Gang, Délégation ou Shalamar. J’aime quand ça balance et mon album « Cœur » est un hommage à ces musiques dansantes. À ce style aussi des années 70 et 80.

Quelles sont vos prochaines échéances ?

On enchaîne les festivals cet été, je vais découvrir le Québec avec les Francos de Montréal. L’Amérique du Nord me fascine, sur scène, j’ai un chœur gospel qui m’accompagne, j’ai hâte d’y être…

Le concert était retransmis en direct sur RTL2.


Le concert était retransmis en direct sur RTL2.

Béranger Tillard/RTL2

Leave a Reply

Your email address will not be published.