La jeune Billie Eilish et le vétéran Paul McCartney, têtes d’affiche du mythique Glastonbury

Le festival revient après deux ans d’absence en raison du covid pour une édition mise à l’épreuve par une grève du transport ferroviaire.

Quelque 200.000 personnes sont attendues à partir du mercredi 22 juin pour le retour du mythique festival anglais de Glastonburyaprès deux éditions annulées par le Covid-19… si elles peuvent y accéder malgré les grèves historiques dans les transports.

En tête d’affiche vendredi 24 juin la star de la pop Billie Eilish20 ans, suivi le lendemain par l’ex Beatles Paul Mccartney, qui se justifie une semaine tout juste après avoir donné ses 80 ans. « Macca » entrera dans l’histoire en devenant la tête d’affiche de la plus âgée du festival tandis que Billie Eilish deviendra la plus jeune artiste solo à s’y produire.

Dimanche 26 juin, le rapeur californien Kendrick Lamar clôturera le festival, succédant notamment sur la scène principale – la Pyramid stage – à la chanteuse néo-zélandaise Lorde, à la diva du disco Diana Ross et au roi du jazz Herbie Hancock.

Mais pour accéder au festival, un énorme site logé dans une ferme laitière au fin fond du Somerset (sud-ouest de l’Angleterre), les festivaliers pourraient empêcher la grève historique qui va encore affecter le réseau ferroviaire jeudi 23 et samedi 25, après une première journée mardi 21. Plus de la moitié des trains desservant le festival ont été annulés.

Une fois arrivées, et leurs tentes plantées, c’est la promesse de cinq jours de musique et de performances qui verront défiler des dizaines de groupes et d’artistes de tous genres, des bien connus Noël Gallagher ous Superherbe aux artistes plus émergents comme les chanteuses britanniques Parcs d’Arlo et Griff, 21 ans chacune.

Ukraine et climat

Tandis que l’invasion russe en Ukraine se poursuit, plusieurs artistes ukrainiens se produiront avec un message pacifique à la clé dont le quartet folk Dakha Brakha dimanche matin sur la scène principale et la gagnante de l’Eurovision 2016 Jamala samedi matin.

Les ONG Oxfam, Paix verte et Aide à l’eau, partenaires du festival, sensibilisent le public à l’urgence climatique. De leur côté, les organisateurs encouragent les participants à utiliser des gourdes réutilisables plutôt que des bouteilles en plastique et ne laisser aucune trace derrière eux.

A l’occasion du festival, quelque 350 hectares de champs sont transformés en scènes à ciel ouvert et jusqu’à 200.000 personnes s’y produisent, produisent des montagnes de déchets. En 2014, le festival avait été condamné à payer une amende après que 90.000 litres d’eaux usées rejetées par les festivaliers eurent pollué une rivière toute proche.

Cette année, les habitués de « Glasto » ont été prix de ne pas emmener d’abris en toile avec eux, de nombreux restant généralement abandonnés. Ils pourraient également laisser leurs bottes en caoutchouc à la maison, avec une météo qui s’annonce ensoleillée la plupart de la semaine.

C’est aussi l’occasion de célébrer les 50 ans du festival avec deux ans de retard, après les annulations des deux dernières éditions en raison de la pandémie de coronavirus. En 2021, le festival avait été remplacé par un grand concert sans public diffusé en direct sur internet, avec à l’affiche les rockers britanniques de Wolf Alice, le trio pop rock Haim et les vétérans du festival Jeu froid. Cette année il se joue à guichets fermés, la majorité des entrées ayant été attribuées aux détenteurs de billets des éditions précédentes annulées.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.