le coup de gueule de Dominique Nicolas, “pas invité” sur le “Central Tour”

Crédits photo : Montage Pure Charts / Bestimage

Le “Tour centrale” d’Indochine bat son plein, mais aussi des records d’affluence. Après Paris, Bordeaux, Marseille et Lyon, la tournée des 40 ans du groupe se terminera ce week-end au Stade Pierre Mauroy de Lille. Au total, 400.000 spectateurs auront assisté ce spectacle XXL durant lequel Nicola Sirkis a fait appel plusieurs invites comme Christine and the Queens pour “3SEXE” ou encore Dimitri Bondiaski, ancien saxophoniste du groupe, qui fait son apparition sur “Dizzidence Politik”, premier single d’Indochine datant de 1981. Mais quid de Dominique Nicolas ? L’ancien guitariste et compositeur des tubes “L’aventurier” ou “3 nuits par semaine” avait lanc un appel pour tre present durant ces clbrations. Mais aucune trace du musicien lors des quatre premiers concerts de la tournée.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Pas invité, pas venu”

Hier soir, sur son compte Facebook, Dominique Nicolas a révélé les raisons de son absence du “Central Tour”. Et celle-ci tient en quatre mots : Pas invité, pas venu . Malgr les annonces de Nicola dans les médias “Il peut même nous rejoindre sur la prochaine tournée”. J’ai donc envoyé un message Nicola pour clarifier cette invitation au “Central Tour”. Sa réponse : “Il préférait que je ne souhaitais rien faire pour l’Indochine !” critique, déplorant son manque d’ouverture sur ma marche positive : Je trouve dommage pour vous les gens qui auraient vraisemblablement apprécié ma participation. Les co-fondateurs du groupe runis après plus de 25 ans, rajouteraient au caractère exceptionnel des 40 ans .

Du de ne pas tre convi sur scène, Dominique Nicolas indique que sa présence de coeur vibrera malgr tout travers les nombreux tubes qu’il a crits pour Indochine dont “Tes yeux noirs” ous “Les tsars”. Autre point de discorde, le livre sur l’Indochine sorti l’an dernier et co-signé par Nicola Sirkis et Rafalle Hirsch-Doran. Il avoue avoir reçu une demande de la part de la journaliste et auteure dont il n’a pas répond favorablement pour une raison bien particulière : Dans sa présentation, elle a voqu une collaboration pour l’écriture du livre avec Nicola, ses recherches ayant majoritairement pour sources les archives et la mémoire de ce dernier, les liens de “subordination” et de fan ses cts, ne m’ont pas convaincu de sa partialité journalistique .

“Un roman de fiction”

Selon lui, sa participation au livre aurait mis en vidence certains points divergents voir contradictoires, qui n’auraient pas servi l’image “revisite” de Nicola au fil des années . Il dit avoir tout de même lu l’ouvrage qu’il écrit avec déception comme un roman de fiction toujours plus loin de l’aventure Indochine, riche et tumultueuse, o la production d’archives sert la mise en scène d’un scénario récrit . Malgr tout, il souhaite Indochine de beaux concerts pour la clbration des 40 ans, et une pense aux fans, sans vous cette belle aventure Indochine n’aurait pas eu lieu . Des critiques auxquelles a répondu Rafalle Hirsch-Doran sur son compte Twitter : “Subordination” toujours plus hein. J’aurais t un mec cinquantenaire a aurait pas mouft mais videment tant un petit moineau fragile jai t manipule et utilise. Putain mais quelle fatigue. Ce sexisme et cette condescendance crasses, de partout .

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.