Le monde de la musique en deuil aujourd’hui, une grande perte dévoilée.

Pierre Papadiamandis est décédé à l’âge de 85 ans. Il a été le mélodiste de nombreux tubes de son ami, parolier et chanteur Eddy Mitchell pendant près de cinquante-cinq ans.

Quand on travaille ensemble, nous at-il aussi dit, on est toujours comme des enfants, à s’exciter. Tant qu’il me donne ce que je veux et que je lui donne ce qu’il veut, pourquoi changer !.

Pierre Papadiamandis Eddy Mitchell

Plus de 150 chansons et vingt-cinq albums

D’album en album, il ne s’autorise qu’une ou deux autres collaborations, pour l’ouverture. Comme avec Calogero sur le dernier album.

Mais Pierre Papadiaman est devenu le compositeur de sa vie. Il a figuré sur presque tous les disques d’Eddy Mitchell depuis Seul, son septième album, en 1966.

Leur collaboration avait même préféré cela, puisque le pianiste et compositeur english d’origine grecque avait accompagné Eddy sur scène pendant deux ans avant de lui proposer la mélodie de J’ai oublié de l’oublier. Ce fut le début de plus de 150 chansons ensemble sur quelque vingt-cinq albums.

Papadiamandis avait également composé Que Marianne était jolie pour Michel Delpech. Il avait également travaillé avec Ray Charles, Françoise HardyCéline Dion et Grace Jones.

Pierre Papadiamandis est mort

Nous avions espéré les retrouver en décembre pour une interview commune : la étoile Eddy Mitchell, l’homme des coulisses Pierre Papadiamandis. Mais les nouvelles n’étaient déjà pas bonnes pour le compositeur préféré de la chanteusequi s’est éteint mardi 22 mars à l’âge de 85 ans, dans un hôpital parisien.

Sans Pierre Papadiamandis, pas d’Eddy, sans les notes de Papadiamandis, pas de chansons de Mitchell. Ensemble, ils ont écrit près de 200 chansons et des dizaines de classiques : Couleur menthe à l’eau, la Dernière Séance, le Cimetière des éléphants, M’man. Il est impossible de les citer tous depuis 1964.

Leur rencontre remonte aux débuts en solo d’Eddy Mitchell, qui venait de quitter les Chaussettes Noires et cherchait un pianiste pour son groupe. C’est mon saxophone qui m’a présenté à Pierre Papadiamandis, nous confiions le chanteur il y a quelques mois.

A l’époque, le rock et lui étaient deux choses différentes. Pierre Papadiamandis confirme : J’étudiais le classique et le le jazz, qui étaient mes musiques préférées. Mais, de tous les rockeurs, Eddy était mon chanteur préféré avant même de le connaître, ajoute le musicien d’origine grecque, né à Paris et élevé à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), qui avait commencé à jouer du piano à l’âge de 5 ans.

Pierre Papadiamandis est mon frère

Eddy Mitchell se souvient de son chien absolument sordide. Un teckel qui avait l’habitude de manger mes chemises. Il s’appelait Titus. Et aussi que Pierre Papadiamandis était tellement discret qu’il lui a fallu deux ans avant de proposer une mélodie. C’était J’ai oublié de l’oublier, qui a été notre premier tube en 1966 et reste mon préféré.

Il y en a eu beaucoup d’autres jusqu’aux compositions finales du dernier album d’Eddy Mitchell, Country Rock, sorti fin 2021, qui comprend un hommage à son ami Johnny Hallyday, Un petit peu d’amour. La capacité de Pierre Papadiamandis à se renouveler tout le temps me scotche encore, avoue Eddy. La chanson sur Johnny, par exemple, une mélodie splendide, simple et touchante. J’ai mis deux ans à trouver les paroles.

Leur recette commune ? La musique vient en premier. Je les crée d’abord et il s’occupe des paroles, résumé Papadiamandis. Nous travaillons encore de la même manière aujourd’hui. J’ai besoin d’une carotte pour écrire, ajoute Mitchell. Je n’ai jamais de textes à l’avance. La musique très cinématographique de Pierre Papadiamandis m’apporte des images et des émotions. Je travaille toujours sur bande, à l’ancienne. Le son n’est pas terrible, mais on peut faire avancer ou reculer la bande.

Pierre Papadiamandis

Un travail d’artisans qui n’a pas changé avec le temps comme leur amitié, intacte. Pierre Papadiamandis est mon frère, résume Eddy. Sa femme, Anouk, est la marraine de ma fille aînée, Maryline. Nous nous sommes toujours entraidés dans les moments difficiles, comme mon divorcer. Nous ne nous sommes jamais contestés.

Pierre Papadiamandis a fait quelques infidélités à Eddy pour aller travailler pour Michel Delpech (sur Que Marianne était jolie), Dick Rivers, Françoise Hardy, Céline Dion, Grace Jones ou Ray Charles, mais il a vite retrouvé son vieil ami. Je n’ai jamais pensé à un album sans lui, concluait Mitchell lors de notre dernière interview. Nous avons toujours envie et besoin de travailler. Cela nous stimule, on ne voit pas le temps passeur. Sans Pierre, je n’aurais jamais fait cette carrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published.