Le théâtre de Verdure renaît de ses cendres

Pour la première fois en huit ans, des artistes fouleront cet été les planches du théâtre de Verdure, situé au cœur du parc La Fontaine, à Montréal. La Ville a présenté lundi une programmation estivale multidisciplinaire qui s’étendra sur plus de deux mois au sein d’une installation rénovée de fond en comble.

Le coup d’envoi sera donné le 29 juin alors que l’infrastructure, qui compte 1700 places assises et 800 autres dans le gazon, accueillera les Ballets jazz de Montréal. Jusqu’au 26 août, plus une trentaine de spectacles gratuits seront présentés dans ce lieu emblématique du Plateau-Mont-Royal. L’autrice-compositrice-interprète Martha Wainwright, les Grands Ballets canadiens et l’Orchestre Métropolitain seront notamment mis en vedette.

« C’est une installation à grand déploiement », note la responsable de la culture et du patrimoine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Ericka Alneus. « Un orchestre peut se produire là, on peut y présenter du cirque, de la danse. »

Longtemps vide et décrépi, ce secteur du parc La Fontaine sera donc revitalisé cet été. « La première retombée est celle des résidents qui désiraient avoir accès à la culture en plein air », croit Mmoi Alnée. Il faut dire que la réponse citoyenne a été immédiate : l’ensemble des 1700 billets donnant accès à une place assise lors de la soirée d’ouverture se sont envolés « en moins de deux heures » lundi, d’après Mmoi Alnée.

Les autres spectacles présentés au courant de l’été accueilleront gratuitement les spectateurs selon la formule premier arrivé, premier servi. « La Ville a un rôle d’assurer l’accessibilité de la culture », explique Mmoi Alneus pour justifier la décision voulant que la programmation soit gratuite. « Les maisons de la culture, par exemple, offrent souvent une programmation gratuite, et tout le monde en bénéficie. C’est gagnant pour notre culture, notre identité. »

Des années de pourparlers

La réouverture du théâtre clôt des années d’incertitude et de négociations concernant son avenir. Fermée en 2014 en raison de son état lamentable, l’infrastructure a fait l’objet de nombreuses velléités de cure de rajeunissement qui n’ont pas abouti.

Dès 2013, la Ville avait proposé de reconstruire le bâtiment, mais le projet avait été rejeté à deux reprises par le Conseil du patrimoine, qui estimait que le projet n’était pas suffisamment ancré dans le paysage et l’histoire du parc La Fontaine. En 2015, le maire du Plateau-Mont-Royal de l’époque, Luc Ferrandez, lui avait aussi rejeté un plan de reconstruction qu’il estimait « trop massif ».

En mars 2020, à peine quelques jours avant le début de la pandémie, la Ville de Montréal avait enfin présenté les plans finaux, dessinés par la firme d’architectes Lemay. La réouverture du théâtre était alors prévue à l’été 2021. « Il a fallu prendre du recul pour s’assurer que l’installation s’intègre bien au parc La Fontaine », explique Ericka Alneus. Elle évoque d’autres obstacles, comme « la pandémie, la pénurie de main-d’œuvre et la rareté du matériel à l’époque » pour expliquer les retards qui ont commandé le rapport de la réouverture.

Cette année, aucun spectacle n’est prévu au-delà du 26 août. « Mais c’est juste le début », lance avec enthousiasme la responsable de la culture, en rappelant qu’elle ne sait pas encore de quoi les programmations 2023 et 2024 seront faites. Une chose est sûre : pour cette scène emblématique emblématique en 1956 et inutilisée depuis huit ans, il s’agit d’un nouveau départ.

À voir en vidéo

Leave a Reply

Your email address will not be published.