l’exposition « Retour de Plage » est retirée du Remblai !

Vendée Les Sables d’Olonne. FLASH : l’exposition « Retour de Plage » est retirée du Remblai !

Alors que l’exposition était appréciée par le plus grand nombre, celle-ci doit être retirée du Remblai.
En effet, la nuit, des gens peu scrupuleux, et sans doute ignares en art, se sont amusés à dégrader les statues très appréciées de l’artiste Christian Rampnoux. La misère culturelle se retrouve ainsi dans les comportements de quelques voyous, incapables de s’occuper autrement qu’au travers de dégradations, incapables de partager la culture.D’après nos informations, au moins trois « statues » auraient été abimées.
– un pied de la jambe gauche a été arraché à la première ;
– un soutien-gorge à une autre ;
– parallèlement, il a été constaté que des passants s’asseyaient sur l’œuvre artistique « Le Prince charmant », un crapaud, comme s’il s’agissait d’une attraction de fête foraine….Ci-dessous, deux des statues abimées.

Ces modelés, reflets sociologiques d’un mode baigné ayant donc été victimes de dégradations, d’actes de vandalisme gratuits perpétrés la nuit gâchent la fête et obligent à retirer ces œuvres du Remblai.Pour ne pas priver le public de cette belle exposition, elle est radié dans les Jardins de la Villa Charlotte à La Chaume, dans un cadre magnifique mais fermé la nuit, qui offrira l’occasion d’une promenade dans un jardin de sculptures.



Article ancien

Vendée Les Sables d’Olonne. Les estivants sont arrivés sur le Remblai
mercredi 6 juillet 2022

De vrais reflets sociologiques d’une population balnéaire.
Dès leur arrivée, ils se précipitent sur le Remblai des Sables d’Olonne pour « voir la mer ».

Puis, quelques heures après avoir délivré leur valise des vêtements qui y étaient rangés, ils se précipitent, les uns sur la plage, d’autres vers la piscine d’eau de mer chauffée.
Certains ne sont pas fournis par ces activités et se promènent tranquillement leur chien sur le Remblai.

Les maillots de bain, toujours très colorés, n’ont peut-être changé depuis quelques décennies.
On découvre quelques excentricités volontaires qui font sourire : un chien avec une ceinture de natation…..

Les Sables d’Olonne changent assez radicalement. D’une station balnéaire, d’un port de pêche, elle se transforme progressivement en une ville aux activités économiques diverses.

Mais, à l’orée de la grande saison, les traditions balnéaires sont toujours les mêmes.
Le sable fin et blond de la grande plage ravit toujours autant les baigneurs estivants.

Seuls les portiques des clubs de plage ont disparu.
Ainsi que les pignons, bien trop souvent ramassés en quantité.

La capitale de la Côte de Lumière reste malgré tout égale à elle-même.
Demain, les estivants retourneront sur le Remblai, contempleront à nouveau l’une des plus belles baies du monde, et se satisferont de pouvoir profiter du sable de la plus belle plage d’Europe.

Et, à l’instar des coutumes espagnoles, ils se promèneront tard dans la soirée sur le mythique Remblai des Sables, dégustant ici ou là des glaces artisanales, des niniches, des sardinettes PéGé (Pierrot Gourmand), des gaufres ou des crêpes.
Ils écoutent ensuite, en se baladant, des musiciens jouent de la flûte péruvienne, regardent danser des sablaises avec leur célèbre coiffe.

Après le retour dans les foyers des parents, les plus jeunes monteront vers le Casino des Sports, ou sur la corniche vers Le Refuge, pour boire et danser jusqu’au bout de la nuit.

Vers 5 heures du matin, les paupières presque fermées de fatigue, mais le sommeil ne venant toujours pas, ils poursuivront vers le seul endroit en activité à cette heure avancée, la criée des Sables.
Et la traditionnelle soupe à l’oignon chez Marcel, face à la criée, viendra clore la nuit sablaise.

Au loin, le soleil rougeoyant commence à montrer son nez. Il est temps de rentrer, la belle s’impatiente et veut enfin dormir dans les bras de son amour d’un jour.

(Exposition « Retour de Plage » de Christian Rampnoux).

En 1970, Christian RAMPNOUX débute son véritable apprentissage à l’école des Beaux-Arts de Villeneuve sur Lot.

D’abord il apprend le dessin avec Maurice FABRE, et suit le cours de peinture dans l’Atelier de Pierre RAFFI auprès duquel il aborde toutes les techniques graphiques.

En 1976, il rencontre Vélimir KOVATCHEVSKI, et commence à travailler la sculpture dans son atelier. Il y travaille le modelage et apprend toutes les techniques de moulage, il y aborde aussi différentes pratiques de sculpture (bois, pierre).

Fidèle au modelage, il travaille avec les méthodes classiques des grands sculpteurs du 19ème siècle, ses sculptures sont réalistes dans des poses contemporaines, souvent accessoirisées. La sculpture finale est en résine avec une polychromie réalisée à l’huile, technique des glacis employée par les peintres de la Renaissance.

Donnant libre cours à son imaginaire artistique, sculpteur par passion, Christian RAMPNOUX recherche avant tout la beauté des corps et l’harmonie d’une composition sereine. C’est donc une sculpture calme et tranquille, des œuvres qui jouent avec la lumière pour faire apparaître ce que l’artiste veut nous montrer : émotions, sentiments, expressions qui font oublier la matière pour ne laisser apparaître que la vie secrète qu’il a voulu mettre en scène.

Christian Rampnoux

.

.

Philippe Brossard Lotz

Le Reporter sablais

Suite

Leave a Reply

Your email address will not be published.