l’histoire de la chanson mythique “Wuthering Heights”

À l’occasion de la diffusion de la quatrième saison de la série”Choses étranges”des millions de spectateurs ont pu découvrir l’immense talent de Kate Bush, via sa chanson “Courir en haut de cette colline!« Mais cette chanteuse, maintenant bien connue du grand public, avait déjà connu le succès, dès son plus jeune âge.

Chanteuse anglaise, à la fois autrice, compositrice, multi-instrumentiste, elle a commencé sa carrière à seize ans, et a eu un succès foudroyant, avec la chanson “Les Hauts de Hurlevent“, devenu aujourd’hui culte.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


La chanson “Wuthering Heights” : monument de la pop culture

La jeune Kate Bush écrit cette chanson alors âgée de seize ans, et quand le single sort, elle est à peine majeure. Ce futur tube de pop expérimentale est au départ boudé par les producteurs, et a failli ne jamais sortir. Sophie Rosemont, journaliste, explique :

“C’est son premier grand tube, un tube qu’elle a imposé et que le label ne voulait absolument pas qu’il sorte en single. Donc le label, c’était EMI, le label des Pink Floyd sur lequel elle a été signé grâce à David Gilmour [guitariste des Pink Floyd], qui fait partie de ceux qui ont découvert, ébahis, le talent de Kate Bush. Je précise, sans rien faire pour elle. Ça me tient à cœur de dire qu’elle est vraiment une des premières artistes complètement accomplie par elle-même, qui n’a jamais eu besoin de qui que ce soit pour tenir la note.”

L’inspiration romanesque de cette chanson : Emily Brontë

Cette chanson a été inspirée par un livre, “Les Hauts de Hurlevent”, célèbre roman d’Emily Brontë — d’ailleurs née un 30 juillet, comme Kate Bush. Judith Beauvallet, journaliste, nous raconte l’histoire de ce roman :

“C’est une histoire d’amour entre Heathcliff et Cathy, qui vivent dans la lande anglaise et qui sont deux personnages très cruels, qui s’aiment d’un amour fou, mais un amour qui sera toujours contrarié. Et en fait, Cathy finit par mourir en couche très jeune et Heathcliff sera hanté très longtemps par son souvenir, jusqu’à ce que finalement le fantôme de Cathy le rattrape et qu’ils s’unissent plus ou moins dans la mort.”

Kate Bush prendra un détail, une scène en particulier de ce roman emblématique du romantisme noir. Judith Beauvallet explique : “ce que je trouve très fort, c’est la manière dont Kate Bush a réussi à résumer l’essence du roman dans cette chanson qui est effectivement une chanson pop rock, qui se fixe sur un tout petit extrait du roman, une seule image , à savoir l’idée que le fantôme de Cathy passe sa main à travers la fenêtre pour essayer d’attirer Heathcliff à l’extérieur.”

Un clip incroyable

En plus de l’inventivité musicale, les deux clips de cette chanson ont chacun une grande originalité esthétique. Sophie Rosemont nous apporte son point de vue :

“Je trouve l’image vraiment géniale. Elle avait pris des cours de mime, notamment avec Lindsay Kamp qui était un super chorégraphe, qui a travaillé avec Bowie, et qui a créé le théâtre Kabuki. Elle était aussi inspirée par l’expressionnisme allemand , comme par Mary Wigman, ou encore Pina Bausch. On parle souvent de Kate Bush pour sa musique, mais du point de vue de la danse, son apport est assez incroyable aussi. C’est pour ça qu’elle a intégré tout le monde .”

Il y a deux versions du clip : la première est à voir en début de page et la deuxième, ci-dessous :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.


La danse de cette chanson mythique est d’ailleurs reprise tous les ans en Angleterre en forêt, à certaines dates, avec tout le folklore autour, par des fans de Kate Bush.

Cette émission est à écouter dans son intégralité pour en savoir plus sur le phénomène Kate Bush…

Sophie Rosemontjournaliste culture, enseignante, et autrice de « Girls Rock » aux éditions Nil

Judith Beauvalletyoutubeuse avec la chaîne “Demoiselles d’Horreur”

Leave a Reply

Your email address will not be published.