Mallaury Nataf SDF : le producteur Jean-Luc Azoulay donne de ses nouvelles

Que devient Mallaurey Nataf ? En janvier dernier, des images terribles de l’ancienne actrice de la série Le Miel et les abeilles la dévoilaient encore et toujours dans la rue. Quelques mois plus tard, le producteur Jean-Luc Azoulay donne de ses nouvelles et elles sont peu rassurantes.

La vie n’épargne pas Mallaury Nataf. A 50 ans, l’actrice du Miel et l’abeille est passé de la gloire au cauchemar. Très loin des plateaux des sitcoms d’AB productions qui ont fait son succès, Marie Laurence Nataf de son vrai nom avait choqué et bouleversé ses fans en 2012 en révélant qu’elle était devenue SDF et que la garde de ses enfants, dont son fils Shiloh lui avait même été retirée.

Après des années de galère dans la rue, l’interprète de Lola Garnier, la cousine du personnage d’Hélène Rollès, avait finalement réussi à rebondir, en 2018, en trouvant un emploi dans une boulangerie. Une nouvelle vie également bien compliquée pour elle. “Travailler avec le commun des mortels dans des jobs ordinaires m’est impossibleavait-elle été attribuée à Télé Star, en 2019. Le premier mois, tout se passe bien et puis quelqu’un me reconnaît. La clientèle l’apprend et soudain tout le quartier le sait. Tout devient très compliqué, infernal. C’est mauvais pour le commerce. Et le patron ne veut pas me garder. Ma seule voie pour reconstruire ma vie était AB Productions.

Jean-Luc Azoulay toujours inquiet pour Mallaury Nataf

Le 14 septembre 2019, Mallaury Nataf faisait ainsi son grand retour dans Les mystères de l’amour. Une véritable réduction pour son public qui a pu la retrouver sur le petit écran durant plusieurs épisodes même si elle était encore loin d’avoir tiré un trait sur ses problèmes. “Je suis en colocation avec quelqu’un dans les Hauts-de-Seine. Et ce n’est pas facile. Ce n’est pas stable“, avait-elle désignée dans une interview à Voici.fr, tout en révélant que son salaire pour son retour dans la série n’était pas mirobolant. “Je suis payée 480 euros la journée et j’en fais deux par mois. C’est très tendu encore. Ça fait à peu près 40 euros de l’heure“, avait-elle révélé. Plus d’un an après, l’actrice a malheureusement renoué avec la rue. Comme l’avait révélé Plus procheelle a quitté son logement pour vivre sur les trottoirs du quartier du Marais, à Paris. Une chute qui n’est pas due au producteur Jean-Luc Azoulay. “Elle était parfaitement acceptée par l’équipe de tournage. Elle ne posait aucun problème. Mallaury n’a pas été virée. Elle est partie d’elle-même, avait-il assuré dans Closer. Peu avant le premier confinement du mois de mars, elle n’a plus répondu aux appels de la production pour connaître ses disponibilités afin de caler des dates de tournage, comme on fait pour tous les comédiens. Plus aucun signe de vie… Encore une fois cela lui ressemblait tellement !”

En janvier dernier, la situation de Mallaury Nataf ne s’était pas améliorée. Loin de là. Dans Touche pas à mon poste, Mehdi, un ancien candidat de Pékin Express, avait dévoilé des images troublantes de l’actrice qu’il avait retrouvée dans la rue. Interrogé par le site Toute la téléJean-Luc Azoulay a finalement donné de ses nouvelles même s’il n’en a “pas eu beaucoup” et a essayé d’agir pour l’aider encore une fois. “Beaucoup de gens l’ont croisée dans la rueat-il déploré. On a essayé de la rappeler, de la revoir. Pour l’instant, elle est bien dans la rue“. Il ne perd cependant pas espoir de renouer avec elle. “On va voirat-il déclaré. L’autre fois, elle avait fait ça et au bout de quelques années, elle m’avait appelé en me disant : “Finalement, je veux revenir”. Peut-être qu’elle va me rappeler un jour en me disant : ‘Finalement, je veux revenir’…” C’est tout ce que son souhait public.

Leave a Reply

Your email address will not be published.