Manigance, le groupe de métal béarnais qui va jouer au Hellfest ce samedi

L’arrivée du groupe au milieu de cet événement prestigieux est loin d’être le fruit du hasard. Depuis sa création en 1997, Manigance a su marquer l’univers…

L’arrivée du groupe au milieu de cet événement prestigieux est loin d’être le fruit du hasard. Depuis sa création en 1997, Manigance a su marquer l’univers de la musique de son empreinte. « On a beaucoup travaillé, sans ménager nos efforts. Ce concert au Hellfest, c’est vraiment une magnifique preuve de considération pour nous », explique Patrick Soria, l’un des membres de la formation.

25 ans d’existence

Manigance, c’est 25 ans d’existence, huit albums et de nombreux concerts, dont une tournée européenne de plus de 20 dates effectuée en 2018 en République Tchèque, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne… Le groupe est aujourd’hui composé des Oloronais Stéphane Lacoude à la basse et Patrick Soria à la batterie, des Palois Lionel Viserie et François Merle à la guitare, ainsi que de la toulousaine Carine Pinto au chant.

La formation spécialisée dans le « power métal » s’était fait connaître en 2002 avec l’album « Ange ou démon », qui avait subi beaucoup d’engouement en France, mais aussi au Japon. « C’est un pays qui apprécie beaucoup le métal français : nos albums sont distribués là-bas depuis plus de 20 ans », sourit Patrick Soria.

La particularité du groupe ? « On est avant tout une bonne bande de copains. Certains artistes ne se croisent que lors des tournées, mais ce n’est pas notre cas. On se voit souvent, et on privilégie notre cocon d’amitié ». Le groupe a aussi su évalué : « Avec l’arrivée de Carine, on a diminué vers un métal plus moderne ».

La rédaction vous conseille

C’est Ben Barbaud, le directeur du Hellfest, qui leur a appris qu’ils jouaient au sein du festival, trois semaines avant le début de l’événement. « On savait qu’on était sur la liste d’attente. Un groupe s’est désisté, et c’est nous qui avons été choisis pour le remplacer ». L’occasion était si inattendue que le bassiste Stéphane Lacoude avait choisi cette période pour partir en voyage aux États-Unis. Il sera remplacé par le non moins talentueux Florian Lagoutte.

Une scène gigantesque

Manigance jouera sur la « Mainstage 2 » : « C’est une scène énorme en termes de dimensions. En ce moment, on travaille sur la façon dont on va occuper cet espace. On sait qu’il faudra tout donner et être efficace sur un enchaînement de six ou sept morceaux ».

Le second week-end du Hellfest se joue à guichets fermés : ce sont pas moins de 60 000 spectateurs par jour qui sont attendus les 25 et 26 juin. « On joue à midi, ce samedi : tous les festivaliers ne seront donc pas présents. Cela dit, on sait que beaucoup d’amateurs de métal aiment se lever tôt pour profiter d’un maximum de concerts », détaille Patrick Soria. « Et si sur 15 000 spectateurs, ce sera déjà énorme ! »

Les musiciens sont surtout très fiers de pouvoir jouer aux côtés des grands noms du métal. « On sera sur scène quelques heures avant Nightwish et Guns N’Roses : c’est assez incroyable ». Avant de regagner le Sud-Ouest, les Béarnais attendront un jour, pour profiter de la prestation des artistes légendaires de Metallica, dimanche soir : « On ne peut pas rater ça ! »

Une tournée en préparation pour 2023

Manigance vient de sortir en mars dernier son tout dernier album « Le bal des ombres », porté par la nouvelle voix féminine de Carine Pinto. On retrouvera prochainement le groupe aux Transhumances musicales de Laàs le 15 juillet, lors de la même soirée que les Espagnols de Ska-P. Une tournée est également en préparation pour l’an prochain avec 7 dates prévues dans toute la France, dont le 23 mars 2023 à l’Ampli de Pau.

Leave a Reply

Your email address will not be published.