Mehdi El Glaoui vit discrètement sur la côte avec sa famille après une carrière brisée et 15 ans de conflit avec sa mère

Mehdi El Glaoui, acteur et réalisateur, a longtemps bataillé pour sortir de l’ombre de son premier rôle à succès. L’omniprésence de sa mère dans sa carrière a tristement guidé leur relation vers un conflit qui n’aura jamais été résolu, jusqu’à son décès. Voici une partie de l’histoire de Mehdi El Glaoui.

Mehdi El Glaoui, tout jeune, a su réchauffer le cœur de milliers de personnes à travers son rôle de Sébastien dans “Belle et Sébastien”, un feuilleton culte des années 1960, réalisé par sa mère, Cécile Aubry.

Une belle victoire qui est, cependant, devenue un blocage dans sa carrière, tant qu’il n’a pas pu se défaire de la notoriété du personnage de Sébastien. Découvrez ce qu’est devenu Mehdi El Glaoui, d’un personnage emblématique à une vie retirée des médias, ayant été incapable d’arranger sa relation conflictuelle avec sa mère.

Portrait de Mehdi el Glaoui, le jeune acteur de la série “Belle et Sébastien”. | Photo : Getty Images

MEHDI EL GLAOUI : QU’EST-IL ARRIVÉ AU STARBOY DES ANNÉES 60 ?

Apparitions après apparitions dans différentes séries, films, scène de théâtre, le jeune Mehdi El Glaoui gravissait les échelons de sa carrière, depuis son succès dans la série “Belle et Sébastien”. Bien qu’il ait été poussé par sa mère, réalisatrice de cette série phare, il développe très vite une réelle passion et de l’ambition pour l’acteur.

À l’apogée de son adolescence, l’acteur termine de jouer pour la série “Le Jeune Fabre” (1973) et s’immerge dans le monde du cinéma à travers des films tels que “Catherine et Compagnie” (1975), ou encore “Le Cousin” (1997).

En outre, il explore des horizons voisins tels que le théâtre à travers la pièce « Un point c’est tout ! ». Au-delà de ceux-là, Mehdi El Glaoui ne s’est pas arrêté à cet enthousiasme ressenti en face de la caméra ou encore sur scène. Au contraire, il a voulu l’explorer davantage et pour cela, décider de réaliser ses propres films.

À seulement 28 ans, il sort son tout premier film intitulé “Première classe” (1984), ignorant à cette époque que, plus tard, ce dernier obtiendra le César du meilleur court-métrage de fiction. Quelques années suiventrent et Mehdi El Glaoui sortent son deuxième film « Nuit bleue » (1989), puis se sont terminés son aventure de réalisateur en 2008, avec « Mao est Mort ».

L’acteur français d’origine marocaine Mehdi El Glaoui sur le plateau de la série télévisée “Belle et Sébastien”, réalisée par sa mère Cécile Aubry et Jean Guillaume. | Photo : Getty Images

En 2013, Mehdi El Glaoui garçon honorait de jouer ses scènes aux côtés du jeune qui allait reprendre le flambeau de « Sébastien » dans le film nouvellement sortidu même nom que la série qui l’inspire : Belle et Sébastien.

Pour cette occasion, l’acteur avait écrit une lettre en réminiscence du parcours fabuleux qu’il avait vécu grâce à ce rôle à succès et n’hésitait pas à partager ses ressentiments vis-à-vis de cette passation.

“Je vais jouer ma scène avec ce petit bonhomme, j’ai le trac, j’ai l’impression de me voir dans un miroir dont le reflet aurait oublié de vieillir. C’est très troublant. Sais-tu Félix, qu’on va t’appeler Sébastien pendant au moins 50 ans ? Qu’on va te demander des nouvelles du chien tous les jours ? Et que des jeunes filles viendront te voir en te disant que leur grand-mère était amoureuse de toi ?”,

contenait cette fameuse lettre de l’acteurqui avait servi à annoncer la venue du film.

SA MÈRE A FAIT PRESSION SUR LUI POUR LE RENDRE POPULAIRE ALORS QU’IL ÉTAIT ENFANT

Mehdi El Glaoui avait goûté au succès. Un succès qui tournait autour de Sébastien, certes, mais un succès qu’il doit bien à sa mère, Cécile Aubry.

L’acteur français Mehdi El Glaoui pose le 21 novembre 2013 à Paris avant la sortie du film “Belle et Sébastien” le 18 décembre. | Photo : Getty Images

Cependant, il s’agit également de la raison pour laquelle leur relation s’apparente à une grande roue. Son vécu, Mehdi El Glaoui le partage dans son autobiographie, « La belle histoire de Sébastien », publié le 28 novembre 2013 où il arbore justement sa carrière qui avait entraîné des conflits irrésolus dans sa relation avec sa mère, décédée en 2010.

Il confiait à ce propos lors d’une interview avec Gala :

“Elle a rêvé d’un enfant très précis et l’a créé avec son talent de conteuse. (…) Cela n’a plus fonctionné entre nous à partir du moment où j’ai cessé de apparaître à son fantasme.”

Malheureusement, Mehdi El Glaoui n’a pas seulement dû affronter les complexités qu’il y avait avec sa mère. Il devait également faire un adieu prématuré à son père.

APRÈS LA MORT DE SON PÈRE, IL S’ÉLOIGNE DE SA MÈRE : “QUINZE ANNÉES DE RELATION EN POINTILLÉS”

Toujours dans son autobiographie, Mehdi El Glaoui parle de son père, Brahim El Glaoui. Mais plus précisément de son absence. La perte de cet être cher, mais surtout, de sa seule figure paternelle a créé un manque énorme dans la vie personnelle mais également professionnelle du jeune Mehdi de 15 ans à l’époque.

L’acteur Mehdi El Glaoui assiste à l’émission ‘Vivement Dimanche’ au Pavillon Gabriel le 25 novembre 2015 à Paris, France. | Photo : Getty Images

“Il m’a manqué. Je n’ai pas eu de référent masculin et j’ai mis beaucoup de temps à trouver mon équilibre personnel et professionnel. À la mort de mon père, lorsque j’avais 15 ans, j’ai eu besoin de m’échapper.”,

avait-il avoué.

Ce manque, qui a tant marqué le jeune acteur, l’avait rendu à vif au point de ressentir opprimé par la présence de sa mère ajoutée, par un rappel constant de l’impression que son identité était liée à celle de Sébastien.

“J’ai demandé mon émancipation à 17 ans. J’avais besoin de me construire en dehors du regard de ma mère. J’avais besoin de solitude. (…) Et j’en ai eu marre qu’on me jette à la figure Belle et Sébastien à tous les coins de rue”,

étaient ses mots.

“QUAND JE L’AI VU, JE ME SUIS DIT “IL EST POUR MOI” : COMMENT AT-IL RENCONTRÉ SA FEMME ?

C’est par le biais d’une interview avec Paris Match que les débuts de l’histoire d’amour entre Mehdi El Glaoui et Virginie Stevenoot se sont dévoilés.

L’acteur Mehdi El Mezouari El Glaoui photographié à Paris, en France. | Photo : Getty Images

La femme comblée, elle aussi actrice, raconte comment elle était tombée directement sous le charme de l’acteur lorsqu’elle l’avait aperçu lors d’une répétition dans un théâtre parisien. Déterminée, elle lança le premier contact mais pensa s’être prise un râteau. Heureusement qu’elle était en bonne compagnie. Virginie racontait :

“Quand je l’ai vu, je me suis dit “Il est pour moi”. Je suis alors allé lui parler, et j’ai cru que je me prenais un râteau. Heureusement, mon habilleuse a su arranger l’affaire.. .”

Peut-être est-ce un facteur qui a gagné à ce que cette rencontre se transforme en une idylle, mais Virginie, à l’époque, n’avait jamais entendu parler de Sébastien, dont la réputation précédait toujours l’acteur. Plus tard, elle avait avoué avec humour :

“Belle et Sébastien ne constituent pas grand chose pour moi. Je suis née en 1971, ce n’est pas ma génération…”

MEHDI EL GLAOUI HEUREUX ET RETRAITÉ : LEUR TRAVAIL COMMUN AVEC SA FEMME

Après son apparition aux côtés de Félix Bossuet, en 2013, Mehdi El Glaoui disait au revoir aux caméras, aux tournages, et surtout à sa place devant les écrans. En effet, l’ancien acteur semble avoir opté pour une vie paisible en la bonne compagnie de sa femme sur la côte basque et au Moulin bleu, dans l’Essonne.

L’acteur français Mehdi El Glaoui pose le 4 décembre 2013 dans les rues de Lille, dans le nord de la France, avant une présentation à la presse du film français “Belle et Sébastien”, remake de la série télévisée “Belle et Sébastien” dont il était la vedette il y a 50 ans. | Photo : Getty Images

Cependant, hors de question de tirer complètement un trait d’une passion qui aura duré une vie. Ainsi, main dans la main, Mehdi El Glaoui et sa femme créer un théâtre baptisé « Le petit bijou »à Biarritz, où ils souhaitent la bienvenue aux spectateurs et aux comédiens partageant cette passion commune.

D’une belle carrière dans le cinéma à la création d’un havre de paix appartenant à un univers voisin qu’est le théâtre, Mehdi El Glaoui aura apporté sa graine de lumière dans la vie de tous ceux qui l’ont connu.

Lire aussi : Mehdi El Glaoui (“Belle et Sébastien”) a souffert à 5 ans à cause de sa mère malgré sa popularité

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Leave a Reply

Your email address will not be published.