Mort de Christophe : sa veuve Véronique charge Michèle Torr qui lui fait vivre “un cauchemar”

La veuve de Christophe, Véronique, s’est présentée en exclusivité dans Touche pas à mon poste sur le poids que Michèle Torr fait peser sur sa famille depuis la mort du chanteur.

Décédé tragiquement des suites du Covid-19 le 16 avril 2020, au beau milieu du premier confinement, le chanteur Christophe laisse un vide dans le coeur de ses fans, et de la chanson française, qu’il a marqué durant près de soixante ans de carrière. Au cours de sa longue existence jallonnée d’amitiés, de rencontres et de collaborations, l’interprète des Mots bleus a connu plusieurs femmes, dont Véronique Bevilacquaavec qui il a vécu une longue histoire de 1968 à 2000. Séparés, les époux – et parents – en bons termes, n’avaient jamais divorcé.

Invitée ce 22 juin à s’exprimer dans Touche pas à mon poste sur les événements survenus en marge de la mort de son mari, Véronique a assisté sa détresse face aux attaques qu’elle subirait de la part de Michèle Torr et de son entourage. La chanteuse aurait vécu une liaison en 1967 avec Christophe lors d’un concert. Cette dernière tente depuis plusieurs années de faire reconnaître son fils, Romain, dont l’artiste aurait disparu le père. Une affaire que la veuve, qui dit avoir reçu des messages indésirables sur les réseaux sociaux, ne supporte plus : “Ca fait plus de cinquante ans que ça dure cette histoire“, déplore-t-elle.

Véronique a défendu Christophe et chargé Michèle Torr : “[…] faut lâcher l’affaire quoi”

Véronique Bevilacqua dit comprendre conservant le choix de Michèle Torr d’avoir gardé l’enfant : “Je comprends tout à fait, parce qu’il paraît que cette dame est très croyante, qu’on soit contre l’avortement, moi je suis à fond pour“, admet-elle, avant d’ajouter,”A un moment donner faut prendre ses responsabilités, on fait un choix, on l’assume“. “On peut pas poursuivre quelqu’un pendant plus de cinquante ans“, s’agace-t-elle encore. Après plusieurs poursuites, la mère de famille accusée par Michèle Torr de “faire barrage” à l’éclosion de la vérité, las, conclue : “A un moment donné je sais pas, faut lâcher l’affaire quoi“. Quant à la relation entre les deux femmes, la mort du chanteur n’a rien arrangé : “Le jour où il était décédé elle était déjà à BFM“, se souvient Véronique, qui ne “ne pardonnera jamais” cette maladresse à Michèle Torr.

Leave a Reply

Your email address will not be published.