Prince Harry : la prédiction préoccupante d’un médecin sur sa calvitie

Depuis des années, comme son frère William, le prince Harry perd ses cheveux. Après avoir analysé la calvitie du duc de Sussex, un spécialiste a fait une prédiction sans appel.

  • Depuis des années, le prince Harry perd ses cheveux
  • Un spécialiste a fait une prédiction inquiétante
  • S’il veut retrouver ses cheveux, le prince Harry n’a pas vraiment le choix

Chez les Windsor, la calvitie n’épargne personne. Comme son aîné, le prince William, le prince Harry a aussi vu ses cheveux se dégarnir ses dernières années. Un peu complexé, l’époux de Meghan Markle a testé des traitements pour favoriser la repousse mais ils ne suffisent plus… C’est en tout cas le constat sans appel fait par des spécialistes dans les colonnes du Soleil. Selon le docteur Manish Mittal, le duc de Sussex doit agir rapidement s’il veut arrêter ou inverser la perte de cheveux. “A la vitesse à laquelle il perd ses cheveux, il est probable qu’Harry sera complètement chauve dans deux ans, certainement à l’âge de 40 ans”, un professionnel assuré. Selon lui, l’unique solution pour inverser la tendance est simple : passer par la case chirurgicale.

Pour le docteur, le prince Harry devrait prendre un médicament stabilisant la perte de cheveux avant de subir deux opérations durant lesquelles il faudra placer environ 2.000 greffes de cheveux individuelles, à 18 mois d’intervalle. Et visiblement, le duc de Sussex serait déjà passé par une clinique pour tenter de ralentir la calvitie. Selon le Sun, il a “profité d’un séjour londonien fin 2019 pour se rendre dans la prestigieuse clinique Philip Kingslery”, dans le quartier de Mayfair à Londres. Dans ce célèbre institut, le prince Harry aurait donnéc “suivi un traitement d’épaississement de cheveux dont les résultats sont visibles aujourd’hui”. Selon le Daily Star, c’est Meghan Markle qui l’aurait convaincue de faire quelque chose pour ses cheveux, et ce, dès 2018. La duchesse de Sussex n’aurait eu aucun mal à convaincre…

Le prince Harry “condamné” à la calvitie…

Le prince Harry était bien décidé à combattre sa calvitie par tous les moyens, “quitte à débourser plus de 50 000 euros pour investir dans des implants”. Et les spéculations vont bon train, surtout depuis que le duc de Sussex habite aux États-Unis. “Pour moi, ses cheveux sont ébouriffés d’une manière qui ne me semble pas entièrement naturel, assure un spécialiste il y a quelques mois. (…) Ce genre de coupe s’apparente à celle des hommes greffés qui laissent leurs cheveux repousser avec un premier stade où ils sont très fins (…) Je ne serais pas surpris si, dans six ou huit mois, Harry arborait une chevelure plus fournie.” S’il n’a jamais confirmé avoir touché à son crâne, le duc de Sussex est résigné… De passage aux Pays-Bas pour les Invictus Games, il se décrit comme “condamné” face à la calvitie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.