Rudy Ricciotti lauréat du projet du musée du Grand Siècle

Le projet architectural du musée du Grand Siècle à Saint-Cloud a trouvé son futur concepteur. Le célèbre architecte Rudy Ricciotti en a été désigné lauréat, avec le groupement dirigé par l’entreprise Fayat Bâtiment, a annoncé le président du département des Hauts-de-Seine, Georges Siffredi, dans un communiqué le 4 juillet 2022. À la fois architecte et ingénieur, Rudy Ricciotti fait partie des grands noms de l’architecture et collectionne les récompenses (prix Auguste-Perret de l’Union internationale des architectes en 2021, Grand Prix spécial du jury de l’Équerre d’argent en 2016, etc. ). Surtout, il a reçu le Grand Prix national d’Architecture en 2006 ainsi que la Médaille d’or de l’Académie d’architecture en 2013. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages mythiques, à l’image du MuCEM (Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée) à Marseille ou du musée “La Boverie” Centre international d’art et de culture de Liège (Belgique). Véritable défenseur du béton, il utilise ce matériau dans de nombreuses réalisations, comme pour le musée Jean Cocteau à Menton ou pour la Manufacture de la mode Chanel, à Paris.

Dans le musée du Grand Siècle que Rudy Ricciotti se voit confier, sera conservée la collection d’œuvres d’art de Pierre Rosenberg. Cette dernière est composée de 3.500 dessins, de près de 690 tableaux d’artistes du XVIe siècle au milieu du XXe et de 50.000 ouvrages, informe le Département. Le musée (2.800 m²) et le cabinet des collectionneurs (600 m²) seront installés dans l’ancienne caserne Sully qui compte deux bâtiments, “un grand édifice du règne de Charles X (1825-1827), dont les lignes pures et la symétrie sont en accord avec l’esprit du Grand Siècle, et le pavillon des Officiers, plus tardif (Second Empire), mais dessiné dans le même style“.

Une restauration à l’identique

Bien que le site ne soit pas protégé, sa rénovation sera toutefois conforme aux exigences des monuments historiques. “Le projet que nous portons propose une orchestration du site de l’opération, avec mesure et justesse“, a révélé l’architecte, dans un communiqué. “Toute action portée à cet endroit, ne peut se réussir que dans une recherche d’équilibre et de légèreté. Il en va de nos responsabilités urbaines et historiques. Rééquilibrage architectural et urbain, paysager, pour in fine, une métamorphose de l’esprit des lieux.

La décision de faire de ce lieu un musée vient du département. Un appel à candidature a été lancé en novembre 2019. Le projet comprend la restauration à l’identique des deux bâtiments principaux de la caserne, ainsi que l’édification d’un nouvel espace dédié aux expositions. Dans les deux niveaux en élévation du bâtiment neuf se trouveront un restaurant et une cafétéria, offrant des vues sur la Seine et le parc national de Saint-Cloud. Un vestibule, au centre du bâtiment Charles X, sera créé pour permettre aux usagers de rejoindre le hall d’accueil. Un grand escalier à double révolution, qui desservira les espaces muséaux, a été pensé par l’architecte dans l’angle des deux ailes de l’ancienne caserne. Le sous-sol sera quant à lui transformé pour loger des espaces logistiques, un parking, un auditorium, des espaces immersifs et une salle des expositions temporaires.

Musée du Grand Siècle Saint-Cloud Rudy Ricciotti
La cour d’honneur du musée du Grand Siècle. Maître d’ouvrage : Département des Hauts-de-Seine, entreprise générale : Fayat Bâtiment, Architecte : Rudy Ricciotti © Rudy Ricciotti Architecte

Un futur site ouvert sur le parc de Saint-Cloud

Une extension, sous le nom du pavillon du Belvédère, s’étendra sur 1.300 m². “Le Belvédère s’inscrit dans la tradition du pavillon, ou de la folie architecturale, au sens historique du terme : sa composition en plan, présentée et déployée, constituée sur une trame carrée, s’inscrit d’une certaine manière dans l’héritage du Grand Trianon avec sa colonnade en péristyle, sa toiture plate, sa transparence, sa luminosité généreuse et sa légèreté“, a expliqué Rudy Ricciotti. “Sa morphologie est issue des ‘folies’ architecturales, extravagantes et naturalistes : formes organiques et arborescentes, pergola évoquant un exotisme ardemment rêvé durant le Grand Siècle.” A tout cela, s’ajouteront plusieurs jardins sur l’ensemble du site, qui formeront “une continuité avec les collections du musée“.

Les porteurs de la conception de ce projet devaient notamment suivre une règle, celle d’ouvrir le site le plus largement sur le parc de Saint-Cloud et engager la transformation de la place Clémenceau pour faciliter l’accès aux piétons. “Nous avons voulu que les différents bâtiments construits par l’Armée, dépourvus de toute qualité et de tout usage possible pour le musée, soient démolis, afin de dé-densifier la parcelle et de mettre en valeur le bâti rénové et ses abords», a précisé le président des Hauts-de-Seine.

Musée du Grand Siècle Saint-Cloud Rudy Ricciotti
Galerie du Belvédère. Maître d’ouvrage : Département des Hauts-de-Seine, entreprise générale : Fayat Bâtiment, Architecte : Rudy Ricciotti © Rudy Ricciotti Architecte

Georges Siffredi a privilégié le choix architectural”audacieux et respectueux du site prestigieux dans lequel il s’inscrit“, pour un musée qu’il imagine”ouvert, généreux et lumineux“. “Le projet du groupement Fayat mêle harmonieusement patrimoine ancien et création contemporaine, dans un dialogue subtil, respectueux de l’esprit des lieux, entre passé et présent“, at-il ajouté. Cent millions d’euros ont été débloqués par le Département pour permettre la réalisation de ce grand projet culturel. Les travaux seront réalisés dans le cadre d’un marché global de performance. Ils seront lancés au printemps 2023, après une période de fouilles archéologiques, pour une ouverture au public espérée en 2026.

Leave a Reply

Your email address will not be published.