tensions, “scénario récrit”… Dominique Nicolas balance

Crédit photo : Bestimage

Dominique Nicolas ne décolre pas. Il y a quelques jours, l’ancien guitariste et membre fondateur d’Indochine se désolait de n’être pas inviter sur les concerts du “Tour centrale”la tourne des stades anniversaire du groupe. Malgr les annonces de Nicola dans les médias “Il peut même nous rejoindre sur la prochaine tournée”. J’ai donc envoyé un message Nicola pour clarifier cette invitation au “Central Tour”. Sa réponse : “Il préférait que je ne souhaitais rien faire pour l’Indochine !”. On en est rest l, de par son manque d’ouverture sur ma démarche positive at-il crit sur son compte Facebook, taclant aussi au passage le livre sur l’Indochine sorti l’an dernier qu’il écrit comme ONU roman de fiction autour de l’histoire du groupe.

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Voyagerait-il dans le temps ?”

Des propos qu’il ritre aujourd’hui l’occasion d’une interview accordée Ouest-France. Et selon lui, son absence sur scène serait due à sa non-participation au livre co-sign par Nicola Sirkis et Rafalle Hirsch-Doran : Comme j’avais “refus de participer au livre”, il fallait que je ne souhaiteais “rien faire pour Indochine, et les 40 ans du groupe” ! Dommage pour les fans, qui auraient vraisemblablement apprécié Et moi aussi, j’en suis sûr ! Les cofondateurs du groupe runis après plus de 25 ans, auraient vraiment ajouté au critère exceptionnel de ces 40 ans . En effet, la lecture du livre, Dominique Nicolas dit avoir ressenti le got d’une production d’archives servant la mise en scène d’un scénario récrit et évoque certaines imprécisions.

Selon lui, c’est notamment le cas de l’origine du nom Indochine : Nicola en revendique la paternité, notamment sous l’influence de l’criminelle Marguerite Duras, avec son livre “L’Amant”, prix Goncourt en 1984 ! Plusieurs années après la création du groupe… Voyagerait-il dans le temps ? . Il assure se souvenir très bien du moment ou le nom du groupe au choisi : Nicola avait proposé “Indochine” lors d’une discussion deux, un soir en rentrant de répétition, dans ma Mini, ma voiture l’époque. Après validation avec l’intégrale du groupe, le nom au dpos de l’Inpi (l’Institut national de la propriété industrielle) au nom des quatre membres du groupe d’origine. Chacun tant tenteur du nom part gale .

“Nos rares contacts ne se font pas que par mail”

A travers cet exemple, Dominique déplore aussi que l’ouvrage n’évoque pas la partie contractuelle (enregistrements, tournes, les décisions prises quatre personnes), qui aurait donné un tout autre clairage sur ces années de 1981 1994, o Indochine était un groupe avec un fonctionnement “de groupe”, en opposition totale avec la construction actuelle d’un leader unique avec des musiciens . S’il a quitt Indochine en 1994, Dominique Nicolas n’a jamais revu le groupe sur scène et, une seule occasion Nicola Sirkis, pour les funrailles de son frre jumeau Stéphane en 1999 : Nos rares contacts ne se font que par mail, et pour évoquer des questions contractuelles : sortie de compilation ou mes compositions renfermant, par exemple . Il a même été question de la possibilité d’un retour avant l’album “Paradise” auquel il a préféré ne pas donner suite : Pour ma part, je n’en avais pas l’envie. Cette aventure était proche. D’autant que j’étais dans une nouvelle expérience, la réalisation de films sur la pêche .

Revenu en musique avec l’album solo “La beauté de l’ide” en 2015, qui sera bientt rédit, le musicien espère un jour rejouer sur scène, partir en tourne . Il avait d’ailleurs commenc préparer des choses en 2015 qui ne se sont jamais concrisées. Et, qui sait, pourquoi pas avec Indochine ? lance-t-il. Malheureusement, ce ne sera pas pour le “Central Tour”, son grand désespoir : Les fans n’auront pas le plaisir d’entendre une nime fois ma guitare Fender Mustang. Ceci dit, je souhaite des concerts Indo de beaux. Et bien sûr, j’ai une pensée pour les fans que je n’ai pas oublié. Sans eux, cette belle aventure n’aurait pas eu lieu .

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.