Un documentaire Arte retrace la relation sulfureuse entre Pamela Anderson et Tommy Lee

Le couple le plus sulfureux des années 1990 n’en finit pas de fasciner. Après Pam et Tommyune minisérie fictionnelle mise en ligne sur Disney+ l’hiver dernier, place à un documentaire de 52 minutes, produit par ITV Studios France, diffusé à 22h40 ce vendredi sur Arte. Il y est encore question du mariage de Paméla Anderson et de Tommy Lee, de sexualité, de déglingue et de voyeurisme aussi, mais en courant cette fois-ci cette époque à l’aide de témoignages. On y entend les souvenirs de Guerin Swing, un ami proche du couple et camarade de défonce, les analyses à froid de journalistes people américains mais aussi le point de vue de Kevin Blatt, « courtisan en sextape de célébrités » (eh oui, ça existe ).

Car la fameuse cassette est bien entendue au cœur de ce documentaire. On apprend comment cette sextape, qui n’aurait jamais dû sortir du coffre-fort du couple, s’est diffusée comme une traînée de poudre à mesure que se développait sur Internet. Pamela & Tommy : Sexe, Romance et vidéo, dévoile aussi la « lutte des classes » qui régnait dans leur maison à Hollywood, mais aussi comment le mariage de la star d’Alerte à Malibu et du batteur des Mötley Crüe amorcé une nouvelle ère de la célébrité.

Rockstars contre Ouvriers

Avant le fameux vol de la sextape et sa diffusion, il y a un contexte, ou plutôt une ambiance, qui règne au sein du foyer du jeune couple fraîchement marié (quelques jours seulement après leur rencontre dans une boîte de nuit rappelons-le). Tommy Lee et Pamela Anderson demandent à leur ami Guerin Swing de les aider à concevoir la maison la plus fun possible au cœur de Hollywood, un « parc d’attractions pour adultes ». Les tourtereaux et leurs proches se voient alors dans l’obligation de cohabiter avec de nombreux ouvriers qui s’attellent à la tâche. Mais l’entente n’est pas parfaite sur le chantier, loin de là. Les ouvriers sont surnommés « les pouilleux » et Tommy Lee, complètement parano, les soupçonnent en permanence de l’arnaquer.

« Une étrange lutte des classes se met en place », explique alors la voix off du documentaire. Humilié et menacé d’une arme à feu par le rocker comme il le racontea plus tard, Rand Gaultier, un électricien (qui travaille aussi dans une société de production de films pornos), décide de se venger. Il permet de voler le coffre-fort du couple mais surtout son contenu : l’intimité de Pam et Tommy.

Une sextape sur Internet

Cette sextape deviendra en quelques années aussi célèbre que ses auteurs (si ce n’est plus en ce qui concerne Tommy Lee, retombé dans l’ombre depuis). Pour cela, elle va suivre un canal de diffusion encore très peu connu : Internet. Associé à Milton Ingley, un réalisateur de films pour adultes, Rand Gaultier réalise les copies de la sextape originale et décide de les vendre en physique sous le manteau via des sites et des annonces sur Internet. Le prix ? 60 dollars pièce, est-il précisé dans le documentaire. Le couple recherche alors le ou les coupables de la fuite et décide d’attaquer chaque détenteur d’une copie de leur sextape. Mais il est déjà trop tard, et son succès est loin de se tarir…

En 1997, le film est pour la première fois disponible en accès sur Internet. Sa mise en ligne fait littéralement exploser le serveur du site qui l’héberge. En quelques années, Pamela Anderson devient « la star la plus importée de tous les temps » selon le Livre Guiness des records du monde. La viralité numérique et le buzz avant l’heure. Comme quoi cette sextape, c’est aussi une histoire de révolutions technologiques.

Des lanceurs d’alerte ?

C’est aussi une histoire de mœurs en pleine mutation. L’ascension du porno, mais aussi comme le souligne Pamela & Tommy : Sexe, Romance et vidéo, l’entrée dans une nouvelle ère : celle du voyeurisme, d’une obsession pour la vie privée des personnalités publiques et plus tard la mise en scène de sa propre vie sur les réseaux sociaux. Les témoins de l’époque observent ainsi la montée en puissance des paparazzis, qui repoussent sans cesse les limites du respect de l’intimité (outre-Atlantique, c’est Lady Di qui en est victime). On veut désormais savoir où vivent les stars, ce qu’elles mangent, avec qui elles couchent et comment.

« Ils ont été l’objet d’une histoire virale, ce qu’on appellerait aujourd’hui une explosion d’intérêt suivi du jugement, de la honte, de la célébrité et des attaques personnelles. Ce qui présageait de tout ce qui se passe aujourd’hui », analyse JD Heyman, ancien rédacteur en chef de Magazine des gens et Divertissement hebdomadaire, employant même le terme de « lanceurs d’alerte » pour qualifier Pam et Tommy. Un couple précurseur des dérives de la peoplisation de la célébrité ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.