Vanessa Demouy victime d’abus sexuels, elle balance sur ce réalisateur qui a abusé d’elle et “massé ses cuisses” !

Il faut dire que l’industrie du cinéma est un milieu où le harcèlement est très présent. Après l’émergence du mouvement « Moi aussi », de nombreuses langues se sont déliées. Ainsi, beaucoup d’actrices ont pris la parole pour d’indiquer les pièces jointes elles n’étaient pas victimes dans leur métier. Tout comme ces actrices, Vanessa Demouy a aussi subi des comportements malsains dans sa carrière.

Avoir un succès dans un domaine n’est pas facile lorsqu’on est une femme. Et ce n’est pas Vanessa Demoy qui dit le contraire. D’ailleurs, beaucoup d’actrices ont fait des témoignages sur le harcèlement dont elles étaient victimes dans leur carrière. Marion Cotillard une fois avoué que « plus d’une fois dans sa carrière, elle coupe à esquiver des prédateurs ».

« Des directeurs de casting très malaisants »

Ce 18 juillet, Vanessa Demouy et Adeline Blondieau ont parlé de ce sujet lors d’un live sur Instagram. Durant leur entretien, les deux femmes ont, toutes les deux, avoué qu’elles ont déjà vécu des mauvaises expériences dans leur métier. Notamment sur les harcèlements et les remarques déplacées. Si aujourd’hui Vanessa est épanouie dans sa carrière, à ses débuts, ce n’était pas du tout le cas.

Vanessa Demouy voulait tellement devenir actrice qu’à chaque fois qu’elle allait à une audition, elle avait plein d’espoir. Malheureusement, les choses ne passent pas toujours comme elle le souhaite. Elle a rencontré des « directeurs de casting très malaisants » qui lui sortaient des propos déplacés.

« J’étais trop sain et j’ai carrément des réalisateurs qui m’expliquaient qu’il fallait que je m’abîme, que je me salisse, que j’aille ouvrir certaines portes. Il y avait des mecs qui me disaient : « Ce serait bien que ce soir, tu restes plus longtemps avec moi et que je t’apprenne la vie » », , s’est souvenue la femme de 49 ans.

« Un réalisateur très connu qui m’avait massé les cuisses »

À part des propos malsains, elle a également été victime des producteurs qui demandent des gestes déplacés. L’actrice s’est souvenue que pour postuler pour un rôle, on lui demandait de se mettre en lingerie. Elle était si endoctrinée à l’époque qu’elle devenait normale.

En entendant les témoignages de carrière de l’actrice, l’ex de Johnny Hallyday a également révélé le harcèlement qu’elle a subi dans sa :

« Moi, je me rappelle un très réalisateur connu qui m’avait massé les cuisses en me disant : “C’est pour t’aider à faire pénétrer le rôle” ».

Pour conclure leur entretien, Vanessa a déclaré que certains de ces hommes sont toujours sur les écrans. Une a choisi qui l’aurait beaucoup dégoûtée, car cela lui donnerait envie de gerber. Nul doute, ces actrices traversent tellement de choses dans leur métier. D’ailleurs, Adeline Blondieau et ses consœurs dans « Sous le soleil » ont failli, une fois, être supportés par d’autres actrices à cause de leur âge.

Adeline Blondieau et ses consœurs ont échoué à être restaurées

Au cinéma, il arrive qu’on remplace les actrices lorsqu’elles commencent à prendre de l’âge. Les trois actrices principales de « Sous le soleil » ont déjà été victimes de cela. Rappelons que ces trois femmes, Adeline Blondieau, Tonya Kinzinger et Bénédicte Delmas ont joué dans la séries pendentif plus de 10 ans.

Dans un live sur Instagram aux côtés de Tonya, Adeline a alors avoué qu’à un moment la production a voulu les remplacer… par des jeunes actrices !

« On voyait des petites jeunes et on se demandait : ça y est ? Est-ce que c’est fini pour nous ? C’est vrai », s’est souvenue, Tonya, l’interprète de Jessica dans la série.

Heureusement, elles ont toujours gardé leur place, car les téléspectateurs de l’époque s’étaient attachés à elles. L’audience était toujours en rendez-vous à chaque fois qu’elles passaient à la télé. De plus, les remplaçantes n’avaient pas le rythme dans la peau, du coup, elles ne pouvaient pas défier Tonya dans la chorégraphie.

« Finalement, ils se sont dit qu’ils allaient garder les trois locomotives. Elles fonctionnent bien », a déclaré la comédienne.

Adeline a même profité de ce live pour obliger les publics qui ont été toujours présents à regarder la série. C’est en quelque sorte grâce à eux qu’ils ont pu garder leur rôle jusqu’à la fin de la série.

Leave a Reply

Your email address will not be published.